ITW Jacques Monclar : « Il nous faut des locomotives »

Jacques Monclar nous a donné son point de vue sur la situation actuelle du championnat Pro A.

Invité à assister à la nouvelle émission quotidienne consacrée à la NBA, NBA Extra, dans les locaux de beIN Sport, nous en avons profité pour discuter avec Jacques Monclar. Après avoir parlé de son arrivée à la chaîne, son rapport avec la NBA, son penchant éternel pour les Knicks, la saison des NBAers français, la chute des Lakers, The Voice a brièvement évoqué le championnat Pro A.

BasketActu : On a un championnat assez étrange cette année avec des leaders qui ont du mal à se détacher. On lit un peu partout que c’est une homogénéité positive pour le championnat…
Jacques Monclar : Je ne suis pas d’accord avec ça et je l’ai dénoncé avant de partir. C’est un sujet qui me tient à cœur. Il nous faut des locomotives. Cette année, c’est le pire bilan européen qu’on ait jamais eu. On nous vend de la densité mais on nous vend du vent. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas se qualifier au Top 16 alors que les Allemands ont deux équipes qui ont réussi à en être. On n’a pas une seule équipe qui passe en Eurocup, pas une seule. Je suis au bord d’être en colère. Cette homogénéité, ça me fatigue, c’est de la poudre aux yeux.

BasketActu : Chalon a beaucoup plus de mal que l’année dernière. Comment analyses-tu la saison de l’Elan ?
J.M. : Pour Chalon, d’abord c’est dur de gagner autant que l’année dernière. C’est aussi dur de perdre Malcolm Delaney qui était parfait dans l’alchimie. C’est encore pire de perdre Marcus Denmon. Il y a aussi Alade Aminu qui a été remplacé par Shelden Williams. Mais il y a un tel décalage de style entre les deux joueurs qu’il faut un temps pour reconstruire. Ça n’a rien à voir avec les qualités des uns et des autres, c’est d’un point de vue collectif. Il manque un deuxième arrière. Heureusement que Steed (Tchicamboud) fait un début de saison remarquable. C’est dommage parce qu’il y avait largement la place pour passer. Après il y a des équipes qui jouent bien comme Strasbourg, l’ASVEL, Paris, Orléans depuis quelques semaines. Je vais en oublier mais on a des équipes qui jouent bien au ballon et qui montent en régime.

Je reste persuadé qu’empiler les joueurs étrangers ne sert à rien. On ferait mieux de prendre des étrangers qui rendent leurs coéquipiers meilleurs. Et on y associe des français, jeunes ou moins jeunes ce n’est pas important, qui peuvent apporter. A Paris, Sean May et Jawad Williams rendent les autres meilleurs, Antoine Diot aussi. Il faut savoir aller chercher les Giovane Oniangue et Louis Labeyrie qui peuvent jouer et qui doivent être forts sur un petit temps de jeu. On va me dire que les Français coûtent chers et j’accepte l’augure. Mais il faut en parler aux agents.

BasketActu : Les méthodes de Panagiotis Giannakis ne semblent pas faire leur effet au CSP Limoges.
J.M. : On a deux coaches étrangers et leurs méthodes sont différentes. C’est marrant parce que notre championnat ne passe pas en Europe. Et en intramuros, les méthodes européennes ne passent pas forcément. Maintenant, Panagiotis Giannakis n’a pas fait son équipe. Il avait déjà beaucoup de joueurs encore sous contrat. Luka Pavicevic a eu l’occasion de construire l’équipe qu’il voulait. Ce sont de très bons coaches, c’est bien de les avoir pour la diversité. Mais c’est la preuve qu’on peut perdre des matches en étant un grand coach.

Tags :
Comments

Commentaires (37)

  1. GW

    On a un championnat de "RMIstes" du sport français.

    La quasi totalité des équipes de Pro A se reposent sur les aides publiques pour monter leur budget donc forcément d'une région, d'une ville, d'un département à l'autre, personne ne va creuser d'écart important sur son voisin.

    Et en temps de rigueur budgétaire, c'est même pas la peine de venir demander une rallonge ou une nouvelle salle parce que tu vas jouer une compet' européenne. Y a quand même de meilleurs moyens de dépenser l'argent des impots.

    Et ca a l'air de plaire a tout le monde de vivre au crochet de l'Etat…

    Notre supposée locomotive, l'ASVEL a pour sponsor maillot et sponsor principal, LDLC.com.

    Cette petite boite lyonnaise dégage 3.5M€ de bénéfices par année. C'est 4 fois moins que ce dégage Tony Parker à lui tout seul.

  2. moneyinthebank

    il a tout à fait raison "on nous vend du vent" voilà qui est objectif ça fait plaisir, alors que nos dirigeants nationaux veulent absolument nous faire croire le contraire.

    au niveau européén il faut de l'argent c'est une évidence , niveau prA c'est tellement faible qu'une bonne alchimie de joueurs peut faire la dfférence , le classement actuel en est la preuve

  3. moneyinthebank

    on voit que notre championnat est faible , qu'en europe on est bidon , notre proA est LE championnat LE plus athlétique comme le dit giannakis dans reverse "les français courent vite mais ils ne savent pas quand s'arreter"

    on ne forme pas des joueurs de basket , on forme des athlètes , ou sont les fondamentaux,le shoot,la tactique,la technique, le QI basket , tout ça s'apprend y'a que le talent qui ne s'apprend pas.

    allez zou au boulot :))

  4. Vincent Ricard

    Le must, c'est lorsque Sport+ diffuse un match Pro A suivi d'un d'Euroleague.

    On a juste l'impression de ne pas voir le même sport… Niveau des joueurs, style de jeu, salles, intensité… C'est un abysse qui sépare la Pro A et l'Europe (Eurocup + Euroligue).

    Combien de joueurs en France ont le niveau pour avoir un rôle majeur dans une équipe du Top 16 ? Ils se comptent sur les doigts d'une main… Chalon est champion parce qu'elle en a deux (Schilb et Shelden), Paris en a un et après faut lutter pour en trouver…

  5. moneyinthebank

    maccabi/oly tant pis pour toi :))

    la revanche de shermadini à la nokia ??

    il n'y avait que JDC a se déplacer sur les camps aux USA et après tout le monde était surpris qu'il trouve de bons ricains

  6. simao

    tout nos meilleurs ricains partent, années aprés années…

    y'a un effet "budget" c'est certain (sinon Cholet aurait gardé Meija, Nelson, Causeur ou Robinson et tiendrait la route au haut niveau en europe)mais aussi un effet "gestion de blaireau":

    Chalon garde Shilb cette année, mais c'est l'arbre qui cache la foret, grosse connerie d'avoir laché Smith par exemple (il devait pas etre si cher, et en plus sa roublardise aurait pu grandement leur servir en El).

    Faites une liste des mecs (us, et meme français) partis l'eté dernier, c'est affolant, au final May et dans une moindre mesure caleb green, sont les seules grosses arrivées de la saison.

  7. gn

    Jacques Monclar a tout à fait raison dans son analyse. Tant que l'on ne reviendra pas à moins d'américains dans nos championnats, on ne progressa pas. Il faut mieux avoir 2 très bon ricains qui seront entourés de bons ou très bons français qui auront du temps de jeu et qui progresserons à leur crochet et là on existera petit à petit au niveau européen. Rappelons nous il y a quelques années Limoges (Collins,Young…), Pau Orthez(c.Mac Rae et R.Winslow) avec qui ont progressé les Dacoury, Ostrowski, Bilba,Forté, Monclar… pour limoges. Les frères Gadou, Fautoux à Pau….

  8. zepekeben

    Tiens donc on nous vend du vent?

    Est-ce que JM peut nous dire qui vante l'homogénéité de la PRO A?

    Je crois que tout le monde est daccord pour dire que ce n'est pas une bonne chose

  9. Magic

    Cest clair que le fiasco de l'asvel fait tâche… Quand on voit leffectif lors du titre (sy, troutman, Campbell, traoré dans la raquette…), quel gâchis! Surtout que l'investissement netait pas encore au max…

  10. MrSam87

    D'où les méthodes P. Giannakis ne porte pas leurs effets? Dernier match en date celui contre le BCM Gravelines-Dunkerque, nous les envoyons en prolongation à 73 – 73, et ce alors que la semaine passer ils avais mis un +33 à l'Élan Chalon.

    Alors désolé de vous contredire mais la méthode Giannakis commence à portez ses fruits.

    Et l'apport de J. Brockman (meilleur rebondeur de Pro A) et T. Plaisted ne peux que nous être bénéfique. Que vise t'on en premier lieu…… LE MAINTIEN.

  11. Paco13

    Y'a qu'à, faut qu'on .. brillante analyse, certes, mais .. le seul critère budgétaire n'explique pas la non présence de nos clubs au top/last 16 .. la qualité des joueurs US recrutés? oui, mais pas seulement, les équipes allemandes qualifiées n'avaient pas forcément de cadors, mais une certaine qualité dans la densité de l'effectif. Peut être qu'avec des JFL moins chers et moins surcotés .. le coaching? la France a de bons coachs, mais quid de l'approche mentale des matchs? plutôt désastreuse .. Si on veut bien figurer en CE, il faut s'en donner les moyens (et pas seulement financiers) et se préparer en conséquence, LNB compris, c est à dire que cela ne soit pas simple objectif parmi d'autres dans la saison, mais la priorité des clubs concernés. Déjà là, on aura franchi un pas.

  12. JM

    la proA est juste un second championnat DLeague avec 5 américains par équipe, c'est juste un scandale, des joueurs qui se servent juste de ce championnat pour se montrer.pas de moyen, pas de confiance aux jeunes, on préfère toujours recruter des américains qui sortent de la NCAA que de donner du temps de jeu à nos espoirs qui le mérite.

  13. John White

    Pour moi on devrait songer à supprimer le championnat espoir certains ont déjà le talent pour évoluer plus haut comme d'autres qui dominent uniquement grâce à leur qualités physique de plus ces joueurs ne ce rencontrent qu'entres eux pendant plusieurs saisons.

    Les différentes solutions dans ce cas serait:

    – un partenariat entre les clubs de Pro A et Pro B voire N1 comme le BCM Gravelines avec Bouglogne-sur-Mer.

    – Faire jouer ces équipes de jeunes dans des divisions inférieurs ou les adversaires sont compétitifs mais aucune relégation n'est possible comme pour le Centre Fédéral

  14. Tim Floyd

    Quant il y avait des locomotives (Limoges, Asvel, Pau), on disait que le championnat n'était pas intéréssant parce que c'était toujours les mêmes qui gagnaient…