ITW Jean-Victor Traoré : « Il faut aborder cette saison avec la rage »

Le néo-portelois Jean-Victor Traoré aborde la saison 2017/18 avec beaucoup d’appétit et d’enthousiasme.

Pour la première saison de son histoire en Pro A, Le Portel avait l’an dernier décidé de miser sur des joueurs confirmés de Pro B. Bien lui en a pris car le club nordiste a réussi une sacré performance en se qualifiant pour les playoffs via une septième place de saison régulière. Pour cette deuxième saison dans l’élite, l’ESSM n’a pas changé de direction. En effet, le club a fait appel pour densifier sa raquette à l’intérieur Jean-Victor Traoré (32 ans, 2m04). Ce dernier sort de trois solides saisons avec Lille durant lesquelles il a oscillé entre 16,1 et 17,3 d’évaluation. Cette nouvelle étape de sa carrière, Traoré l’aborde avec beaucoup d’humilité. « Je ne repars pas de zéro mais j’ai beaucoup à apprendre. Il faut que je m’adapte au très haut niveau. J’ai bien connu la Pro B mais il faut que je reparte affamé ». Par rapport à ce qu’il a connu avec Evreux et Lille, l’intérieur note déjà quelques différences. « Au niveau de la façon de travailler, ça n’est déjà pas le même coach donc c’est différent. Par public-le-portelrapport aux matchs amicaux et aux anciens joueurs, je vois qu’il y’a beaucoup plus de qualités. En Pro B on avait aussi plus de jeunes. Là il y’a peut être moins de place pour les erreurs ». Ce qui est aussi nouveau, c’est qu’il y’aura aussi la Fiba Europe Cup au menu. « On doit encore s’y qualifier malgré notre septième place. On ne veut pas s’avancer, on va déjà jouer les barrages (contre Perm ou Rabotnicki). C’est un objectif de la disputer et ça serait une récompense pour l’équipe de l’année dernière et le club ».

Dans le terme club il faut aussi comprendre supporters. L’an dernier ils ont très largement contribué au succès de l’équipe et à la bonne image du club. Pour Jean-Victor Traoré ils auront encore une fois une place de choix. « L’année dernière c’était le meilleur public de France et je pense qu’ils ont à cœur d’être encore meilleurs cette année. Ils ont hâte que ça commence et ils poussent déjà bien. Ca nous aide nous car dans les moments creux ça donne un deuxième souffle. Et de l’autre côté ça met une pression à l’adversaire. Ça nous donne aussi un surplus d’énergie et sur les fins de matchs c’est important. Quand il y’a la fatigue et qu’il faut aller chercher le match avec les tripes ça nous pousse ». Surtout que cette saison Le Portel devra continuer à entretenir les promesses d’un exercice 2016/17 réussi. « On a le challenge de faire mentir le diction qui dit que la deuxième saison est la plus dure. On va plus le prendre comme ça. On a tout pour réussir sans manquer de respect aux autres. Ça sera à nous de prouver mais sans se mettre trop de pression. Il faudra juste l’aborder avec la rage. Le club devrait changer de statut, ça sera une reconnaissance. On sera plus attendu. Je pense que c’est bien d’être respecté. Si on ne nous prend pas de haut ça ne peut que nous motiver ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.