ITW Jérémy Leloup : « Je sers de relais »

Cadre de la SIG Strasbourg, Jérémy Leloup joue un rôle de relais auprès des nouveaux joueurs de l’effectif.

S’il n’est pas vieux par l’âge (30 ans), l’ailier Jérémy Leloup l’est un peu plus par son vécu au sein de l’effectif strasbourgeois. En effet, il s’apprête à entamer sa cinquième saison avec la SIG. De quoi être un parfait relais auprès des nouveaux joueurs du groupe pour qu’ils appréhendent au mieux les systèmes de Vincent Collet.

BasketActu : Comment se passe la pré-saison de Strasbourg ?
Jérémy Leloup : Elle est longue et compliquée. On n’avait pas beaucoup de joueurs présents au début. David Logan est arrivé un peu après. Ça a été assez long de répéter les efforts par rapport aux tournois que l’on a commencé depuis maintenant deux semaines. Le coach (Vincent Collet, ndlr) n’était pas là mais c’est Lauriane Dolt qui a pris le relais. Là on a trois joueurs qui vont arriver et aptes à jouer cette semaine. Çà va être mieux car physiquement c’est quand même compliqué de jouer des matchs à répétition alors que l’on n’est que six. Forcément on est un peu fatigué mais on se prépare.

BasketActu : Çà doit quand même être plus facile pour toi à gérer car tu as l’habitude de ce type de préparation…
JL : C’est vrai que ça fait quatre ans que je l’a fait, ça va être ma cinquième année. Je sais comment ça fonctionne, je sais comment gérer la situation. Je sers aussi beaucoup de relais par rapport à ça, par rapport à Lauriane parce que c’est la coach. Mais j’essaye aussi d’apporter mon expérience par rapport à tout ça, pour aider les jeremy-leloupnouveaux joueurs. Çà a été assez rapide parce qu’on en avait que trois cette année qui sont arrivés au début de la prépa. Mais c’est une habitude.

BasketActu : Avoir des joueurs comme Zack Wright qui connaissent déjà la Pro A ça doit être plus facile ?
JL : Pour l’intégration c’était très rapide ; c’est plus par rapport au jeu que va proposer Vincent. C’était plus une question de les intégrer dans ces systèmes-là, essayer un peu de faire les anticiper sur ce que va demander le coach car je connais un peu, les préparer pour ce que l’on va faire dans les prochaines semaines.

BasketActu : Est-ce-que le travail avance bien malgré ces absences ?
JL : Il avance forcément, pas aussi vite qu’on le voudrait car on n’a pas tout l’effectif au complet. Mais on arrive à travailler. On essaye de faire en sorte que les joueurs présents depuis le début s’acclimatent bien à ce que va proposer le coach offensivement et défensivement.

BasketActu : On voit aussi avec le recrutement que le club reste ambitieux et veut encore grandir…
JL : Le club est ambitieux, on a de bonnes recrues. Vincent a construit l’équipe qu’il voulait et qu’il pense pouvoir aller vraiment loin. Cette année il a fait ce qu’il voulait et on est prêt à en découdre.

BasketActu : On peut s’attendre à une saison plus calme ? L’an dernier avec la draft de Frank Ntilikina, le retour pendant la saison de Vincent Collet… On a vu pas mal d’agitation.
JL : C’est vrai que ça va forcément être plus calme parce que l’année dernière du fait d’avoir Frank avec nous par rapport à tous les médias, la NBA, la draft et tout ça il y’a eu beaucoup de choses qui ont tourné autour du club. Maintenant je pense que ça va être assez calme cette année, ça va être une bonne ambiance pour travailler. Après il va falloir faire ce qu’il faut pour que ça marche le plus rapidement possible.

BasketActu : Le fait d’avoir une équipe plus jeune change aussi les choses ?
JL : Il y’a un peu de tout. Il y’a de l’expérience, beaucoup, il y’a de la jeunesses aussi. Chacun va apporter son expérience comme David Logan qui a été habitué à jouer des matchs de très haut-niveau. Il y’a un bon mix.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.