ITW Jérémy Leloup : « L’objectif numéro 1 ? Aller en finale et gagner le titre »

Si la SIG a changé d’entraîneur, Jérémy Leloup l’assure : les ambitions restent intactes.

Howard LeloupLa saison 2016/17 sera synonyme de nouveau chapitre pour Strasbourg.  Après Vincent Collet c’est en effet Henrik Dettman qui a la charge de l’équipe professionnelle. si cela nécessite une adaptation de la part de ceux qui étaient déjà au club, l’ailier Jérémy Leloup l’assure : le titre est toujours l’objectif numéro un.

BasketActu : Quel bilan fais-tu de la pré-saison de Strasbourg ?
Jérémy Leloup : Plutôt pas mal. Il a fallu forcément s’adapter aux nouvelles méthodes de l’entraîneur. Ça change vraiment de ce que pouvait proposer Vincent (Collet) en termes de jeu parce que c’est vraiment moins structuré. On s’est plutôt pas mal débrouillé. Le fait d’avoir gagné le ProStars le week-end dernier n’était pas attendu pour nous, surtout que l’on avait des blessés dans le secteur intérieur. Pour l’instant on se débrouille pas mal en n’ayant pas une équipe au complet car AJ Slaughter n’est arrivé qu’aujourd’hui (lundi).

BasketActu : Sans dénigrer ce qui a été fait avant, est-ce-que c’est important à un moment donné de se confronter à de nouvelles méthodes de travail ?
JL : Je n’ai pas du tout envie de dénigrer le jeu que proposait Vincent car c’était un jeu dans lequel je m’épanouissais vraiment. C’était vraiment un jeu que j’adorais. Là ce sont de nouvelles méthodes, il faut s’y adapter. C’est bien pour tout le monde. Une page s’est tournée. Le fait qu’un nouveau coach soit arrivé c’est bien, ça nous permet de voir autre chose. Ça va être un jeu différent mais je pense que tout le monde peut y trouver son compte. Il va falloir que l’on fasse tout ce qu’il faut pour que ça fonctionne.

BasketActu : A l’image du recrutement effectué on voit que les ambitions restent élevées…
JL : Je pense que l’on a déjà les deux meilleurs JFL (Pape Sy et Mam Jaiteh ndlr) qui étaient sur la liste des joueurs libres cet été. On a ausssi AJ Slaughter et Erving Walker qui étaient des joueurs connus en ProA. Par rapport à la philosophie de jeu que propose le coach ce sont des joueurs qui collent parfaitement avec ça. Éric Murphy est lui vraiment surprenant. Le recrutement est vraiment intéressant et en plus on a gardé une base de joueurs français et américains avec Matt Howard pour compléter cet effectif.

BasketActu : C’est forcément une chance que ces nouvelles recrues, hormis Murphy, connaissent déjà la ProA ?
JL : C’est vrai que parfois quand des rookies américains débarquent ils pensent qu’ils vont faire ce qu’ils font aux Etats-Unis alors que c’est complètement différent. Là Walker et Slaughter connaissent le championnat. Le seul qui ne connaissait pas c’est Myrphy mais là au vu de comment il joue on voit qu’il connait le jeu européen et il a su s’adapter très vite. Il connait aussi le coach donc il n’y a pas eu de soucis.

BasketActu : Est-ce-que les objectifs ont déjà été fixés ?
JL : Tout le monde connait l’objectif numéro un : c’est d’aller en finale et de gagner le titre. Après pour la Coupe d’Europe on n’a pas encore défini les objectifs avec les dirigeants car pour l’instant on n’a pas encore l’équipe au complet. Mais je pense qu’on aura une petite réunion dans la semaine pour en parler. Forcément on sait tous qu’on a envie d’aller chercher le titre.

BasketActu : Le fait de démarrer sur un nouveau chapitre vous enlève-t’-il de la pression par rapport à cette quête du titre ?
JL : Ca reste toujours un objectif. Avec Vincent on connaissait la méthode de jeu, on savait à quoi s’en tenir. Là ça va changer et on ne sait pas comment ça va réagir en championnat. Pour l’instant ça s’est pas trop mal passé en pré-saison mais on ne sait pas sur qui on va tomber en championnat. On n’a pas de certitudes mais l’objectif reste le même. Ça sera à nous de faire ce qu’il faut pour l’atteindre.

Crédit photo : F.Blaise

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.