ITW Jérémy Nzeulie : « J’ai un peu un rôle d’ancien »

Au sein d’une équipe chalonnaise profondément renouvelée, Jérémy Nzeulie tiendra un rôle plus important que l’an passé.

De l’équipe chalonnaise championne de France à l’issue de la saison 2016/17 il ne reste plus grand monde. L’arrière Jérémy Nzeulie, mvp des finales, est lui resté. Avec Lance Harris il aura un rôle de cadre dans une équipe qui doit encore se trouver. Entretien.

BasketActu : Comment se déroule la préparation de Chalon ? Çà change quelque chose d’être dans la peau du champion en titre ?
Jérémy Nzeulie : Oui. Je pense que l’on est attendu un peu différemment. Les équipes se disent qu’elles jouent le champion en titre. L’équipe n’est plus la même du tout mais c’est quand même dans la tête des gens, ça leur donne une petite motivation en plus. Mais pour l’instant l’accueil est très chaleureux dans toutes les salles dans jeremy-nzeulielesquelles on va. Ce sont des choses qui font plaisir.

BasketActu : Le titre change aussi quelque chose dans la façon d’aborder la préparation ?
JN : Le titre avec Nanterre m’avait permis de comprendre que d’une saison à l’autre c’est une saison totalement différente. Je n’aborde pas la saison en me disant que l’on défend notre titre, que l’on va être sûr de finir premier et aller en finale. Aujourd’hui je me dis que l’on va prendre les matchs les uns après les autres et que l’on fera un bilan après. On a une équipe qui est très neuve donc on ne sait pas comment ça va prendre. Dans deux mois on y verra plus clair et on pourra installer des objectifs plus précis.

BasketActu : Le fait d’être un des seuls à rester ça te donne un rôle différent dans l’équipe ?
JN : Après un an j’ai un peu un rôle d’ancien. Avec Lance Harris on est les plus anciens dans l’équipe. J’ai presque le rôle de vétéran dans l’équipe. J’essaye d’aider les gars le plus possible avec les questions qu’ils peuvent avoir sur l’environnement du club, sur la façon d’être du coach.

BasketActu : Tu commences aussi à être un ancien au niveau de la ProA…
JN : Je crois que ça va être ma cinquième ou sixième saison en ProA. Je commence à bien connaître la division. J’ai beaucoup plus d’expérience à ce niveau-là.

BasketActu : Çà doit apporter pas mal de fraîcheur d’avoir des joueurs d’horizons différents ?
JN : C’est vrai que c’est intéressant. Je leur pose beaucoup de questions sur comment ça se passait dans leurs championnats pour voir les manières de faire dans d’autres endroits.

BasketActu : Tu pourrais avoir cette curiosité-là d’aller voir toi-même dans un autre championnat ?
JN : Comme tout joueur j’aimerais bien avoir la chance à un moment donné de pouvoir évoluer à l’étranger. Après je ne veux pas y aller juste pour dire que j’ai joué à l’étranger. Si j’ai une bonne occasion qui s’offre à moi je la prendrais mais j’aime beaucoup notre ProA aussi.

BasketActu : On a l’impression que depuis les finales de l’an dernier le regard a évolué sur ton jeu ; c’est une impression que tu as aussi ?
JN : Pour l’instant ça n’est que la pré-saison mais j’ai l’impression d’avoir un peu plus de respect de la part de mes pairs, des arbitres et même des supporters. Dans les salles dans lesquelles on a été j’ai toujours eu un accueil légèrement différent que celui des autres gars de l’équipe. Ça fait chaud au cœur. Mais c’est à moi de relever le défi et d’être à la hauteur du rôle que l’on m’a donné.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.