ITW Jérémy Nzeulie : « Je suis dans une phase d’apprentissage »

Après huit ans avec Nanterre92, Jérémy Nzeulie est devenu chalonnais cet été. L’arrière aborde avec beaucoup d’enthousiasme ce nouveau défi.

Il n’est jamais facile de sortir de son cocon mais c’est le pas qu’a franchit Jérémy Nzeulie cet été en quittant son club formateur, Nanterre92, pour l’Elan Chalon. Encore en phase de découverte l’arrière apprécie de se confronter à de nouvelles méthode de travail.

BasketActu : Alors qu’est-ce-que ça fait de porter du rouge et plus du vert ?
Jérémy Nzeulie : (Il se marre) C’est un gros changement. En plus je n’ai pas v beaucoup de photos donc je n’ai pas encore l’habitude de me voir en rouge et blanc. Ça fait bizarre ; j’ai encore l’habitude de me voir avec les couleurs de Nanterre mais il faudra bien passer à autre chose à un moment donné.

BasketActu : C’est justement ça le plus compliqué, de changer ses habitudes de tous les jours ?
JN : C’est sûr que je dois m’adapter sur beaucoup de choses. Il fallait bien que ça arrive à un moment donné. Pour moi je suis dans une phase d’apprentissage ; j’apprends à découvrir une nouvelle façon de travailler. C’est différent mais je pense que c’est important de passer par là.

BasketActu : Qu’est-ce-qui change le plus par rapport à ce que tu as connu jusque là dans la façon de travailler, dans le contenu des entraînements ?
JN : Au niveau de l’entraînement c’est plus ou moins la même chose sauf que l’on fait un peu plus de 5c5 à Chalon. La charge de travail ça dépend des joueurs. Les coachs sont obligés de s’adapter. Cette année on a un groupe qui travaille bien. Ça permet de beaucoup travailler et d’avoir des entraînements de qualité.

BasketActu : On a l’impression que cette année ça va défendre un peu plus dur à Chalon…
JN : Pour l’instant on a eu plusieurs bonnes prestations défensives. Le coach lui-même a trouvé ça surprenant. Le premier match, même si c’était un scrimmage contre Dijon, on avait réussi à les maintenir à six points sur un quart-temps. Après on ne peut pas tout avoir et en attaque ça patine un peu. Mais on peut être une bonne équipe d’attaque.

BasketActu : Avez-vous déjà définis des objectifs au sein de l’équipe ?
JN : Je pense que c’est quelque chose qui viendra avec le temps. Aujourd’hui il n’y a pas d’objectifs clairement annoncés.

BasketActu : Ton retour à Nanterre va arriver très vite (le 22 octobre) ; c’est une date que tu as déjà en tête ?
JN : En fait c’est une des premières dates que l’on m’a envoyé. Quand le calendrier est sorti je n’étais pas au courant. J’aurais bien aimé que la date soit un peu plus tard, que j’ai bien le temps de rentrer dans les nouveaux systèmes comme ça j’arrive bien prêt. J’ai intérêt à m’y mettre dès le début de saison.

BasketActu : Tu seras forcément attendu plus qu’un autre sur ce match…
JN : Ça sera un match vraiment très spécial. Ce qui va me faire vraiment spécial c’est de revenir dans le gymnase de Nanterre en tant que visiteur.

BasketActu : Et puis si tu ne pars pas avec la victoire tu auras au moins le cadre en souvenir…
JN : (Il rigole) C’est sûr que je sais que j’aurais au moins mon cadre-photo qui m’attend donc je pourrais préparer avant un petit sourire.

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.