ITW Joffrey Lauvergne : « Il y’a l’excitation de jouer contre une forte équipe »

L’intérieur Joffrey Lauvergne est impatient de se confronter à la Serbie, une équipe qu’il connait bien.

Joffrey LauvergneQuand une affiche France-Serbie se profile difficile de ne pas y associer Joffrey Lauvergne qui a joué au Partizan Belgrade (dont il a même été le capitaine). Pour l’intérieur ce gros test doit permettre aux Bleus de monter en puissance car le TQO approche déjà à grands pas.

BasketActu : France-Serbie c’est un rendez-vous que tu attends particulièrement ?
Joffrey Lauvergne : C’est vrai que les gens me parlent toujours de France-Serbie. J’ai beaucoup d’amis là-bas et dans cette équipe il y’a beaucoup de joueurs avec qui et contre qui j’ai joué. Après ce qui me fait plaisir c’est de jouer contre une des plus fortes équipes du basket européen actuellement. Ça serait l’Espagne ou la Lituanie ça serait un peu pareil. Il y’a l’excitation de jouer contre une forte équipe, c’est toujours plus intéressant. Tu attends toujours plus ça que de jouer contre des équipes qui sont censées être beaucoup plus faibles. On doit surtout se servir de ce match pour bien préparer la suite. C’est la première fois que l’on est tous ensemble et il faut bien en profiter.

BasketActu : Qu’est-ce-que le retour de certains cadres dans le groupe a changé ?
JL : Çà a changé des choses car pour l’instant on n’était même pas dix et on ne pouvait pas faire de 5/5. Après Tony et Nando sont des joueurs très importants pour nous.

BasketActu : Le fait d’avoir une préparation plus courte change l’approche mentale dans la préparation ?
JL : On ne pouvait pas commencer plus tôt. On a commencé à trois. Après le TQO c’est aussi un format plus court que les compétitions traditionnelles. Il faut encore plus se servir de chaque moment pour se préparer.

BasketActu : Au bout de ce TQO il doit y avoir les JO ; qu’est-ce-que ça représente pour un sportif ?
JL : C’est la compétition que tout le monde rêve de faire. Il y’a tous les sports donc il y’a beaucoup d’attention. Faire les Jeux Olympiques c’est je pense le truc qui fait le plus rêver un sportif.

BasketActu : L’idéal serait d’avoir les deux sélections à Rio…
JL : Ça serait mieux que d’en avoir qu’une. Ça ne va pas être évident mais on a tout ce qu’il faut pour y arriver.

BasketActu : Le principal danger ça risque finalement d’être vous-mêmes ?
JL : On est favoris mais il y’a quand même des équipes contre lesquelles ça ne va pas être évident. Les Philippins chez eux ça ne sera pas facile, les Canadiens, les Turcs… rien ne sera donné.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.