ITW Kim Tillie : « C’était inattendu »

Dernier invité dans le groupe bleu pour la CDM, Kim Tillie retient la grand joie liée à l’obtention de la médaille de bronze.

kim tillieDernier invité dans le groupe bleu pour la CDM, Kim Tillie retient la grand joie liée à l’obtention de la médaille de bronze. Entretien avec l’aîné de la fratrie Tillie où le sport de haut-niveau est une tradition familiale.

BasketActu : Comment apprécies-tu cette médaille après cette Coupe du monde un peu particulière pour toi ?
Kim Tillie : C’est vrai que j’avais quitté le groupe en cours de préparation. J’avais repris la prépa avec Vitoria donc je n’étais pas loin. C’était inattendu. Le jour avant l’ouverture de la compétition Patrick Beesley (le DTN, ndlr) m’appelle et me dit « Kim voilà on a un problème*; il faut que tu nous rejoignes de suite » (*Ian Mahinmi blessé, Vincent Collet avait rapidement choisi de reconvoquer le néo joueur de Vitoria, ndlr). J’ai fait mon sac et je suis parti. Le lendemain on jouait contre le Brésil.

BasketActu : La réintrégation n’avait pas posé de problème ?
KT : J’avais fait une bonne partie de la préparation. Je connaissais les systèmes défensifs etc donc c’était assez facile de réintégrer le groupe. La chose qui était difficile c’est que je n’avais pas joué beaucoup de match avant la compétition. En poule on a eu quelques opportunités pour que je joue et ça c’est bien passé.

BasketActu : Tu savais que tu ne jouerais que très peu; comment as-tu appréhendé ce rôle pendant la compétition ?
KT : Il fallait qu’on se tienne prêt à aider à tout moment, jouer le plus dur possible lors des minutes que l’on aurait. Je savais que ça c’était mon rôle donc il n’y a pas eu de problème du tout. J’ai tenu mon rôle et à la fin on termine avec une médaille de bronze donc c’était vraiment extraordinaire.

BasketActu : Ton père et tes frères ont été ou sont toujours en pleine compétition internationale; Est-ce-que cela a créé une émulation entre vous ?
KT : C’est vrai que l’on est tout le temps en train de s’envoyer des messages d’encouragement; on suit toutes nos compétitions en même temps avec mon petit frère Killian qui avait terminé son Euro avant nous (dans la catégorie U16, ndlr). Là mon autre frère (Kévin) et mon père sont aux championnats du monde de volley. On regarde tout le temps les résultats, les matchs donc c’est vraiment sympa.

 

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.