ALL STAR GAME

ITW Kim Tillie : « Un devoir et un honneur d’être en Equipe de France »

C’est avec une motivation intacte que Kim Tillie aborde la préparation pour l’Eurobasket.

L’an dernier Kim Tillie avait participé in-extremis au Mondial suite à la blessure de Ian Mahinmi en toute fin de préparation. Cette année, l’intérieur de Vitoria n’aurait pas dû être du groupe des seize puisque la place était promise à Adrien Moerman (qui s’est blessé pendant la finale des playoffs de Pro A avec Limoges). Certains auraient pu ne pas apprécier ce rôle d’invité de dernière minute mais pas Kim Tillie. Pour le joueur de Vitoria, la motivation et l’investissement restent intacts comme à chaque entame de préparation.

BasketActu : Qu’est-ce-que cela te fait de démarrer enfin cette préparation ?
Kim Tillie : C’est mon quatrième été à l’INSEP donc je commence à prendre mes repères. Cette année je pense que je viens avec plus d’expérience après mon passage à Vitoria et en Euroleague. J’ai beaucoup progressé et ça m’aide pour entamer cette préparation.

BasketActu : En quoi le Mondial a pu t’aider à réaliser cette bonne saison avec Vitoria ?
KT : J’ai appris beaucoup de choses et pris de l’expérience en regardant Boris et les autres. Quand je suis arrivé à Vitoria, ça m’a beaucoup aidé à me mettre dans le bain directement et à jouer en Euroleague.

BasketActu : Est-ce que les Boris, Tony… viennent facilement vers les joueurs moins expérimentés comme toi et les autres ?
KT : Ça vient des deux côtés. Lors du premier entrainement collectif, ils avaient déjà commencé à nous donner des conseils. Quand je ne sais pas trop quoi faire je leur demande des conseils ; ils sont très ouverts. Ils parlent beaucoup et ça nous aide.

BasketActu : Il y’a une motivation particulière à l’entame de cette préparation ?
KT : On est tenant du titre donc on a pas mal de pression pour renouveler ça. On part avec un état d’esprit différent.

BasketActu : Comment vis-tu la concurrence qui est de plus en plus forte à ton poste ?
KT : Comme Vincent (Collet) a expliqué que c’était un groupe plutôt de treize plus trois, que je suis dans le groupe des trois qui sont là pour s’entrainer en cas de blessure, je viens avec le même état d’esprit qu’avant, pour montrer ce que je suis capable de faire. Je veux montrer ce que je peux apporter en cas de besoin. Je suis là pour progresser et travailler.

BasketActu : Comment on gère ce rôle qui est forcément particulier ?
KT : Ca dépend des joueurs mais moi je ne suis pas dans cet état d’esprit. Je suis toujours prêt à aider, à apporter. De toute façon j’en avais marre d’être en vacances donc je suis là (il sourit).

BasketActu : Tu évoquais l’état d’esprit ; c’est la force principal de ce groupe ?
KT : C’est vrai que c’est un devoir, un honneur d’être en Equipe de France. On fait tout pour y arriver. En cas de besoin je serais là comme l’année dernière.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.