ITW Laurent Sciarra : « Les Pros vont devoir aussi faire le métier »

Laurent Sciarra, entraineur du SPO Rouen, a fait le point avec nous sur le début de la préparation du club normand.

Laurent-Sciarra-largeLors du match contre Alabama à l’occasion de l’Eurojam, les jeunes pousses rouennaises ont donné satisfaction à leur entraineur Laurent Sciarra. Ce dernier en attend davantage mais aussi et surtout de la part des Pros qui, pour lui, n’auront pas le droit de se cacher.

BasketActu : Qu’avez-vous pensé de ce match contre Alabama ?

Laurent Sciarra : Pour nous ça devient un peu compliqué car on avait deux joueurs pros absents, Mathieu Bigote et Kyle Spain, qui lui est arrivé vendredi. Donc on avait préféré ne pas prendre de risque pour aujourd’hui (hier). Et puis là on a Philippe Da Silva et Lamarshall Corbett qui sont venus se rajouter sur la liste. Les jeunes n’ont pas démérité sur cette fin de match mais pour nous ça n’est pas un week-end positif, positif parce qu’on en perd encore deux sur la route. Deux devront quelque part les remplacer lundi mais je pense que l’on va devoir faire sans Philippe et Lamarshall quelques jours.

BasketActu : Sait-on ce qu’ils ont exactement ?

LS : Entorse de la cheville pour les deux, la droite pour Philippe et la gauche pour Lamarshall.

BasketActu : Sentez-vous quand même une évolution par rapport aux automatismes entre les joueurs ?

LS : Sur la défense il y’a beaucoup de sacrifices. Autant c’est plus facile de travailler l’attaque que la défense, autant je trouve que l’on s’en sort pas trop mal en défense. Après en attaque c’est toujours pareil, il faut se partager le ballon, prendre des habitudes communes  sur les systèmes placés et les phases de transition. Mais on est encore très tôt dans la saison, même dans la pré-saison, et il va falloir quand même un petit peu intensifier la concentration et le don de soi pour que l’on puisse se projeter sur l’avant.

BasketActu : Les jeunes comme Mana montrent déjà des choses intéressantes…

LS : En même temps heureusement parce qu’ils ont du temps de jeu avec des responsabilités. Maintenant ils sont aussi dans la lumière parce qu’entre guillemets les Pros sont blessés ou un peu en-dedans. C’est bien pour leur progression et pour nous aussi. Le pas est difficile à franchir donc il faut quand même réfléchir à tout ça.

BasketActu : Dans la perspective d’une saison rallongée ces progrès doivent vous satisfaire ?

LS : Oui mais il va falloir aussi que les joueurs se responsabilisent eux-mêmes. Là c’est bien on a un motif de satisfaction avec les jeunes, que ça soit Salem Mana ou Malcom Gountas, mais les Pros vont aussi devoir faire le métier. Il ne faut pas qu’ils se cachent.

BasketActu : Henri Kahudi est arrivé à l’intersaison; Est-ce-que vous avez davantage d’échanges avec lui du fait d’avoir été meneur ?

LS : Pour l’instant pas trop parce que Rouen est un nouveau club pour lui, avec de nouvelles responsabilités. Pour l’instant je donne beaucoup d’infos aux joueurs par rapport à ce que je veux mettre en place comme jeu donc je veux d’abord qu’il trouve sa place naturellement. Après face à Alabama il a été le Henri que je connaissais en espoir, il a pris des responsabilités, il a shooté, il ne s’est pas caché. Et ça c’est ce vers quoi il doit aller car on a besoin de ça. L’équipe a besoin de son agressivité des deux côtés du terrain.

BasketActu : Il n’est pas le seul jeune de l’équipe; C’est une volonté pour du long terme cette stratégie du club ?

LS : Oui car ça met aussi en lumière le travail fait par le club depuis quelques saisons. Et là on est bien content de les avoir depuis le début de la présaison parce qu’ils n’ont pas démérité. Ce soir (hier) je leur ai dit vous terminez à cinq français, c’est bien. Là on a une équipe renouvellée à 80% avec les jeunes en plus. Certains connaissent le mode de fonctionnement mais chacun doit encore trouver sa place. Et c’est ça le plus compliqué.

BasketActu : Est-ce-que Rouen vise d’ores et déjà les playoffs ou vous êtes plus prudent ?

LS : Prudent oui et non. Si on veut à un moment donné exister il faut être ambitieux. Donc pour l’instant le club et même nous on a annoncé la couleur, on veut faire les playoffs. Mais ça ne viendra pas tout seul. Quand on voit les autres équipes présentes, ça joue. Donc à un moment donné il ne va pas falloir se dire j’arrive dans un club où on me fait confiance et où on m’a voulu et ça suffit; ça ça n’est que le début. Il va falloir se faire violence.

Tags : ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Coach Pop'

    Il a des requins cette année?

  2. ShakeU

    Il est quand même fatigant à ne jamais encourager personne. Je veux bien que certains ne se bougent pas, mais ce ne sont pas tous les pines non plus.