ITW Louis Labeyrie : « On a tous envie de se déchirer »

Alors que la saison de ProA démarre ce vendredi, l’intérieur du Paris Levallois Louis Labeyrie l’aborde avec une motivation maximum.

Avec une formation relativement jeune et composée de trois américains seulement, le Paris Levallois n’a pas la faveur des pronostics. Mais la bonne préparation a donné beaucoup de confiance à Louis Labeyrie et ses coéquipiers.

BasketActu : On a l’impression que la préparation s’est plutôt bien passée pour le PL…
Louis Labeyrie : Objectivement oui. On a eu quatre victoires sur cinq matchs. Notre seule défaite a été contre Limoges après une prolongation. On a su développer un esprit combatif pendant cette pré-saison. Le point le plus rassurant c’est qu’il y’ait une très bonne cohésion d’équipe.

BasketActu : C’est la bonne dynamique de la fin de saison dernière qui continue ?
LL : Comme l’année dernière le coach fait confiance à un effectif assez jeune. On fait quand même partie de ceux qui ont fait en sorte que le PL reste en ProA. L’arrivée de Louis Campbell permet aussi de fédérer tout ça de par son âge et son vécu ; c’est ce qu’il nous fallait.

BasketActu : Il vous apporte ce que Joseph Gomis aurait dû vous apporter l’an dernier notamment au niveau de la cohésion ?
LL : C’est vrai qu’il a manqué ça. Après sans dénigrer Chris Jones il a notre âge et on ne peut pas demander à un jeune d’être vieux. Un jeune plein de maturité ça n’existe pas. S’il avait déjà de la maturité à son âge il n’aurait pas été en ProA.

BasketActu : On a l’impression que les nouveaux sont déjà très bien intégrés…
LL : Pour Rémi ça n’est pas compliqué, déjà parce que c’est un français. Louis ça fait des années qu’il est en ProA, il nous a déjà tous vu. Avec Tyler qui a notre âge ça n’est pas très compliqué de l’intégrer car on a les mêmes centres d’intérêt.

BasketActu : Au PL la raquette est très JFL ; est-ce-que ça motive encore plus sachant qu’on ne le retrouve pas forcément dans les autres clubs ?
LL : Qu’on pense que ça soit étonnant qu’il y’ait des jeunes français dans une raquette de ProA c’est une question étonnante. C’est un constat aussi mais c’est quand même étonnant de l’entendre. On est sportif de haut niveau et comme tout sportif de haut niveau, de l’athlète iranien au sportif américain, on a tous envie de se déchirer le cul à vouloir gagner.

BasketActu : Il y’a un esprit de revanche par rapport à la saison dernière ?
LL : L’année dernière le truc c’est que ça a mal commencé. Il y’a plutôt une envie de mieux faire. Le plaisir que l’on prendra sur le terrain ça sera avec les victoires et l’implication de tous.

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.