ITW Marco Pellin : « L’Eurocup c’est à double-tranchant »

A nouvelle saison, nouvelle équipe mais les objectifs de Marc-Antoine Pellin restent élevés.

BasketActu : A une dizaine de jours de la reprise quel bilan fais-tu de la préparation d’Orléans ?

Marco Pellin : Le Bilan n’est pour l’instant pas exceptionnel.  On a fait beaucoup de physique, on a commencé à jouer que depuis la semaine dernière. On a fait un stage à Luxeuil et un match face à Strasbourg que l’on a gagné. Après on vient d’accueillir un nouveau joueur parce que l’on a blessé mais on a eu quelques pépins physiques. Donc on se construit et ça évolue
doucement. Mais le début c’est d’être prêt pour début octobre.

 

BasketActu : Ces résultats ne nous inquiètent pas toi et le groupe ?

MP : Non car on a un groupe qui est à l’écoute, qui avance bien. il y’a du talent donc une fois que tout sera bien huilé ça va faire un bon groupe. Après il faudra voir ce que ça va donner dans le championnat.

 

BasketActu : Pas mal d’éléments importants de l’an dernier sont partis ; est-ce-que ça a pu à un moment remettre en cause ta volonté de rester à Orléans ?

MP : Je savais que tout le monde allait partir mais j’ai accepté de resigner parce que j’ai une affinité avec le coach, je me sens bien dans le club et ça ne servait à rien que je parte alors que je me sens bien ici. Ils m’ont proposé un nouveau contrat donc je n’avais pas de raison de partir. Après des joueurs qui partent, qui viennent ça a toujours été comme ça dans les équipes par lesquelles je suis passé. L’année dernière c’était des potes et cette année je ne les connaissais pas avant mais il faut accepter de jouer comme ça.

 

BasketActu : Cette année tu seras capitaine ; comment envisages-tu ce rôle ? Philippe Hervé t’as déjà dit ce qu’il attendait de toi ?

MP : Il m’a juste demandé de l’être. Je pense que pour moi ça va être un bon moyen d’évoluer encore. Là je viens d’avoir 25 ans et il faut que j’apprenne à encore plus m’exprimer au sein
du groupe. Ça pourra aussi me faire passer un cap en-dehors du terrain même par rapport à la communication, les gens d’en-dehors, les sponsors… Après au sein du groupe j’ai toujours été un leader. Quand j’ai envie de parler je parle. Après je vais rester moi-même, je ne vais pas devenir une autre personne parce que je suis devenu capitaine.

 

BasketActu : Toi qui est originaire de la ville ça doit aussi avoir un sens particulier ce capitanat…

MP : (sourires) Oui c’est sûr. Le fait que ça soit à Orléans c’est encore mieux parce que je suis de là-bas. Mais si ça avait été une autre équipe ça reste un titre sympa.

 

BasketActu : Est-ce-que cette saison l’équipe va jouer à fond sur tous les tableaux ?

MP : Le but c’est ça : jouer la Coupe d’Europe à fond, jouer le championnat à fond… essayer de tout jouer à fond mais après l’objectif fixé ce sont les playoffs et aller le plus loin possible en coupe d’Europe. On sait que ça commence par ces objectifs-là mais on verra au cours de la saison si on doit les renouveler ou pas.

 

BasketActu : L’Eurocup c’est une chance pour les joueurs…

MP : Ça va nous faire deux matchs dans la semaine, ça va nous permettre de voyager, de faire des matchs à encore plus haut-niveau. C’est toujours une bonne expérience ; après moi j’en
ai fait pas mal des coupes d’Europe. Je connais un peu ce que c’est et c’est soit tu es bien en Coupe d’Europe et tu es en confiance pour le reste de la saison ou soit tu prends des branlées et ça peut te faire perdre confiance alors que tu es une grosse équipe. Donc c‘est à double-tranchant.

 

BasketActu : Ce qui s’est passé l’an dernier sera une source de motivation pour les joueurs qui sont restés ?

MP : De toute façon cette saison on l’entame pour aller chercher le titre. On verra au cours de la saison si on aura les moyens de le chercher ou pas. Cette saison je repars avec les mêmes bases que l’an dernier, j’ai envie de faire le mieux possible. Et si on voit que le titre est envisageable, on l’envisagera.

 

BasketActu : Cette dernière belle saison ne vous met pas une pression supplémentaire ?

MP : Non du tout. C’est une nouvelle saison, une nouvelle équipe. Il y’aura des hauts et des bas et ce qui s’est passé l’année dernière, c’est l’année dernière. C’est du passé ; là on est dans le présent et on va dans le futur.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.