ITW Martial Bellon : « Ce n’est pas un aboutissement »

Heureux de voir son club récompensé en Coupe de France chez les U17 et les Pros, le président de la SIG Martial Bellon est déjà tourné vers les prochains objectifs.

Après la victoire des Pros dimanche en finale de la Coupe de France, c’est un président heureux qui a répondu à nos questions. Car ce succès était intervenu juste après celui des U17. Qui plus est Martiel Bellon avait déjà vu son club glaner deux autres titres au cours de la saison : la Leaders Cup et celui de champion de France pour les espoirs. Et si c’était enfin l’année de Strasbourg ? Car tout le club n regarde que vers une direction : la conquête du titre national chez les Pros avec deux échecs consécutifs en 2013 face à Nanterre et en 2014 contre le Limoges CSP.

BasketActu : Avec la victoire en U17 et celle des pros, Strasbourg a vécu un beau week-end de Coupe de France…
Martial Bellon : C’est une journée historique car on n’avait jamais gagné la Coupe de France. On la gagne deux fois donc ça ne pouvait pas être mieux.

BasketActu : On a aussi l’impression que cette année le club est enfin payé de son travail de fond…
MB : On a effectivement beaucoup travaillé au niveau du Centre de formation et des Pros depuis cinq ans qu’on a repris le club pour l’amener en haut. Mais c’est d’abord la victoire d’Abdel Loucif et ses gamins et celle de Vincent (Collet) et de ses gars. C’est aussi la victoire de tout un club. Ce n’est pas pour nous un aboutissement. Notre objectif ce n’est pas la Coupe de France même si on est très heureux de l’avoir gagné. On va rester concentré jusque la fin du mois de juin.

BasketActu : Apprendre à gagner c’est peut-être la clef qui manquait à l’équipe pour aller chercher ce titre qui fuit le club depuis deux ans ?
MB : Avant d’apprendre à gagner on avait appris à perdre. Sur les trois dernières saisons il y’a eu huit finales. La SIG en a joué cinq. Elle a perdu les trois premières et vient de gagner les deux suivantes et j’espère que ça n’est pas terminé. Il y’a des choses à aller chercher comme le Trophée du futur pour les espoirs, le titre pour les cadets et les Pros.

BasketActu : L’autre point positif de ces victoires c’est que cela doit permettre de crédibiliser votre projet sportif…
MB : J’espère mais il faut rester toujours humble dans ces circonstances. Il y’a beaucoup de joie mais rien n’est jamais gagné. Il faut toujours recommencer dès le lendemain. On a encore beaucoup de travail à faire.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.