ITW Max Kouguere : « Une fierté de défendre mon pays et l’Afrique »

Pour l’ailier Max Kouguere, défendre les couleurs de la Centrafrique est une fierté.

 Du 19 au 30 août prochain se tiendra en Tunisie l’Afrobasket. La Centrafrique sera parmi les pays engagés sur la ligne de départ. Actuellement le pays dispute l’Aviators African Tournament à Issy-les-Moulineaux. Hier samedi ils sont notamment battu 89 à 59 l’Aviators team avec une grosse prestation du gravelino-dunkerquois Johan Grebongo. S’il ne jouait pas, Max Kouguere n’a pas ménagé ses encouragements pour ses coéquipiers depuis le banc. Il faut dire que la sélection lui tient à cœur.

BasketActu : Qu’as-tu pensé de la prestation de ton équipe ?
Max Kouguere : Ce n’est pas seulement ce soir (hier) mais sur tout le Tournoi mais je suis fier de mes coéquipiers. On a fait ce que le coach nous a demandé. On a essayé de développer notre jeu. Peu importe les résultats ; je suis content de la façon dont on a joué.

BasketActu : On t’a senti très investi sur le banc pendant le match ; quel est ton rôle dans cette équipe ?
MK : Pour le moment c’était moi le capitaine et le plus ancien. Il y’a beaucoup de jeunes dans l’équipe donc je suis là pour les aider à bien jouer et à les diriger. J’essaye d’aider mon équipe de près ou de loin pour aller décrocher la victoire.

BasketActu : En parlant de jeune il y’a notamment Johan Grebongo qui a sorti une grosse prestation (32 points) ; que peux-tu nous dire sur lui ?
MK : C’est un jeune que j’ai découvert en 2012 au pays. On a fait les qualifs ensemble. Il est super talentueux mais il manque encore de dureté, de maturité mais ça promet. J’ai pu le faire venir à Gravelines. Il a joué là-bas en espoirs pendant deux saisons, a fait l’Afrobasket 2013. Aujourd’hui il continue sa progression, ça se voit sur le terrain. Je suis content de ce qu’il fait en ce moment. Je lui parle beaucoup et je sais qu’il peut encore faire mieux.

BasketActu : Quels vont être les objectifs de la Centrafrique pour cet Afrobasket ?
MK : On va chercher match par match. Chaque match que l’on va jouer, on va essayer de le gagner. On verra ce qui arrivera après. On est des outsiders. Il ne faut pas mettre des objectifs maintenant, ne pas mettre la charrue avant les bœufs.

BasketActu : Que penses-tu du niveau de l’Afrobasket ? On a l’impression qu’il progresse édition après édition…
MK : Effectivement le niveau monte de jour en jour. Il y’a des équipes dont les joueurs évoluent maintenant en pro. Elles arrivent à les faire revenir pour jouer l’Afrobasket. Le Nigéria par exemple c’est une équipe qui pourrait quasiment jouer le championnat d’Europe car il n’y a que des joueurs qui jouent en Euroleague, en NBA. Le Sénégal c’est pareil. Il y’a aussi l’Angola, la Tunisie… Le niveau monte de jour en jour. Et ça fait plaisir de voir l’Afrique évoluer comme ça dans le basket.

BasketActu : Est-ce-que tu sens que cette évolution du niveau facilite le démarchage des joueurs ?
MK : C’est plus facile. Quand tu sais que dans une équipe il y’a des joueurs NBA qui viennent ça te pousse à venir aussi. On en parle aussi entre nous quand on se croise sur les parquets. On se dit « Pourquoi tu ne viens pas à la CAN ? Pourquoi tu ne viens pas aider ton équipe ? ». Ça pousse les gens à venir. Ça montre le niveau de l’Afrique, de l’Afrobasket. On parle plus du championnat d’Europe et tout ça. Il faut parler de l’Afrobasket mais pour ça il faut que les gros joueurs africains défendent leurs couleurs afin de montrer le niveau.

BasketActu : C’est une motivation au-delà de la défense du maillot ?
MK : Pour moi c’est une fierté de défendre mon pays et l’Afrique. D’aller à l’Afrobasket c’est une fierté parce que je participe au développement de l’Afrique. Ça ça me tient à cœur.

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.