ITW Maxime Roos : « Si Boris n’avait pas été là, on aurait mangé à l’hôtel » 

Maxime Roos, ailier de Levallois, a apprécié l’opportunité d’avoir pu jouer pendant une saison avec Boris Diaw.

Inattendu en début de saison dernière, Maxime Roos a réussi à se faire une place dans la rotation des Metropolitans, s’offrant au passage quelques belles performances. A l’orée de sa deuxième saison en Jeep Elite, le jeune ailier revient sur sa découverte du haut niveau.

Basket Actu : Vous avez été une des révélations de la saison dernière après une année blanche à Blois. Quel à été le rôle de Frédéric Fauthoux dans cette réussite ?
Maxime Roos : Il m’a permis de voir où j’en étais physiquement après mon opération et ma saison blanche. Et surtout il m’a tout de suite donné sa confiance sur le terrain et c’est ça qui m’a permis de montrer ce que j’ai montré la saison dernière.

Basket Actu : Le coach répétait que même en perdant, les matchs d’Eurocup avaient permis aux jeunes de Levallois de grandir. L’avez-vous ressenti au fil de la saison ?
MR : Le fait de jouer deux matchs par semaine, surtout avec une coupe d’Europe, nous a permis d’engranger beaucoup d’expérience assez rapidement. En plus, on avait un staff sur le banc, mais aussi sur le parquet avec Louis Campbell, Boris Diaw ou Flo Pietrus.

Basket Actu : Quelle relation entreteniez-vous avec Boris Diaw ?
MR : C’était le grand frère de tout le monde. Il était aux petits soins. Son apport dans le vestiaire était incomparable et son apport sur le terrain, tout le monde le connaît. Il est toujours en train de t’expliquer le pourquoi du comment, il n’est pas avare en conseils. Avec des garçons comme lui, on ne peut que progresser sur et en dehors du terrain. Je me rappelle d’un restaurant qu’on avait fait à Darussafaka. C’était son idée, mais s’il n’avait pas été là, on aurait mangé à l’hôtel (rires).

Basket Actu : Avec un recrutement plus axé sur l’expérience (Ukic, Wright, Yarou, Ibekwe), n’avez-vous pas peur que la place des jeunes à Levallois diminue ?
MR : Non, parce qu’il y a une très bonne alchimie entre les jeunes et ces gros noms. Et nous les jeunes, nous allons monter en puissance au fur et à mesure de la saison. On va apporter notre fougue, et les plus vieux vont nous canaliser avec leur expérience et continuer à nous faire progresser.

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.