ITW Mykal Riley : « On avait à coeur de montrer autre chose »

Pour Mykal Riley, qui effectue cette saison son retour à Nanterre, la JSF a su faire preuve d’orgueil à l’occasion du Tournoi de Vannes.

Mykal RileyAlors que la préparation estivale pour la prochaine saison de Pro A bat son plein, la JSF Nanterre a montré qu’elle avait déjà bien avancé. Après dix jours passés à travailler, les Franciliens se sont en effet imposés au Tournoi de Vannes en battant successivement Cholet Basket puis Le Mans (victoire 79-68 lors de la finale).Mais il y’avait dans l’esprit des joueurs de Pascal Donnadieu une idée de revanche après la prestation délivrée face à Rouen quelques jours plus tôt comme l’a expliqué Mykal Riley.

« On voulait bien revenir après le match face à Rouen (perdu 86-81 le 28 août dernier). On avait eu une assez mauvaise défense et on avait à coeur de montrer autre chose ici à Vannes ».

Réputé pour ses qualités athlétiques et d’attaquant, le natif de Pine Bluff a montré qu’il était déjà prêt en passant 9 points et 7 rebonds à CB puis 16 points et 7 passes décisives au MSB. Il faut dire que côté intégration, les choses sont bien plus faciles pour lui que pour les autres nouveaux éléments du groupe. En effet, celui que l’on afflube du surnom d' »Unstoppable » a déjà porté par le passé les couleurs nanterriennes (entre 2009 et 2012 à cheval entre la Pro B et la Pro A). Le choix de retenter l’aventure dans le 92 n’a donc pas été pour lui si compliqué à prendre.

« C’était un choix facile de revenir à Nanterre. Ici c’est comme à la maison pour moi. Je connais tout le monde, le staff… une partie de l’équipe est la même donc c’était vraiment simple de revenir ».

Il reste que l’annonce de son retour en avait surpris plus d’un à l’époque. Car l’ailier restait sur une très belle saison avec la JDA notamment en playoffs (21 points et 7,5 rebonds de moyenne). Les Bourguignons auraient bien aimé le conserver pour disputer l’Eurocup et des clubs étrangers auraient également pu lui proposer des offres très lucratives. Mais c’était sans compter sur le lien particulier qui unit Riley à la JSF, un club qui l’a beaucoup soutenu lors de son faux-pas à l’issue de la saison 2011-2012. L’Américain a d’ailleurs eu cet épisode en tête au moment de faire son choix.

« J’ai eu une bonne saison l’an dernier mais Nanterre a eu plusieurs succès ces dernières années. J’avais quitté le club sur une mauvaise note et je suis revenu pour essayer de changer ça ».

S’il reste prudent sur les objectifs, tout juste consent-il à évoquer la participation aux playoffs, Mykal Riley ne se privera certainement pas de noircir ses feuilles de stats à de nombreuses reprises cette saison. C’est après tout ce qui est attendu de lui.

Crédit photo : F.Blaise

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.