ITW Nobel Boungou Colo : « J’ai essayé de me refixer des objectifs »

Après un début de saison compliqué, Nobel Boungou Colo a trouvé sa vitesse de croisière. De quoi aider le CSP à remporter la Leaders Cup ?

Sans être à la ramasse, Nobel Boungou Colo avait eu du mal à rentrer dans sa saison. Mais depuis que 2015 est arrivé, l’ailier limougeaud est revenu à un niveau plus conforme à celui qui avait été le sien l’an dernier lors de la saison du titre. Son apport des deux côtés du terrain sera un plus pour un CSP qui aborde la compétition avec ambition mais sans oublier la déception de l’an dernier face au Mans en quarts de finale.

BasketActu : On imagine que l’objectif de Limoges c’est la victoire finale ?
Nobel Boungou Colo : L’objectif c’est d’abord de prendre match après match. On sait que l’on veut jouer la finale le dimanche soir mais il faut d’abord penser à Nancy.

BasketActu : A quels niveaux le SLUC pourrait vous gêner ?
NBC : On connait leur raquette avec Randal Falker et Florent Piétrus. Ils nous ont déjà posé des problèmes l’année dernière. Notre premier match de la saison c’était contre eux mais depuis leur équipe a changé. Ils se sont renforcés avec la venue du meneur Clark. C’est une équipe qui va se battre. Si on laisse Randal et Flo nous malmener à l’intérieur ça sera très dur pour nous.

BasketActu : N’y a-t’-il pas une envie de revanche après la désillusion de l’an dernier ?
NBC : On n’a pas la même équipe mais on est trois de l’année dernière. On avait pleins d’objectifs mais dès la première journée on était rentré chez nous. Là on ne veut surtout pas que ça se reproduise. On va essayer de bien se reposer, de bien préparer le match pour gagner demain soir (aujourd’hui vendredi).

BasketActu : Considères-tu que l’étiquette de favori est sur les épaules du CSP ?
NBC : Je ne pense pas que l’on aura plus de pression qu’eux car on sait que sur ce genre de tournoi tout peut arriver. Il y’aura la fatigue et pleins d’autres facteurs en jeu. Il faut jute bien rentrer dans le tournoi et bien rentrer dans le premier match.

BasketActu : Tu es sur une belle dynamique en championnat en ce moment ; comment l’expliques-tu ?
NBC : Je sais que mon début de saison n’était pas au top. J’avais aussi de la fatigue de mon été. Après la coupure de décembre j’ai essayé de faire le tri dans ma tête et de reprendre mieux en 2015. Ça porte ses fruits. Pour l’instant j’ai réussi à être en forme, à jouer le plus juste possible. On a eu des victoires et des défaites mais j’espère juste continuer à évoluer à ce niveau-là. Ça n’est que bénéfique pour l’équipe.
Pleins de gens disent aussi que la présence de Michael me booste ; peut-être… Au début de saison je ne m’étais pas forcément fixé d’objectif. Je jouais sans forcément être là à 100%. J’ai essayé de me refixer des objectifs persos et collectifs. La présence de Mike me pousse à donner des minutes de qualité. C’est bien qu’il soit là aussi. Ça me donne un coup de pied aux fesses mais quoiqu’il arrive je voulais bien recommencer le mois de janvier.

BasketActu : Le fait de ne plus avoir de compétition européenne devrait pouvoir permettre à l’équipe de mieux travailler…
NBC : Ca va nous permettre de beaucoup travailler, de mieux nous connaitre aussi parce que l’on a un groupe assez large ; on peut faire tellement de combinaisons. Ça peut être bénéfique pour ça ; tout le monde sait que l’on vise d’aller au bout des playoffs donc le fait d’avoir plus de jours d’entrainement va nous permettre de voir jusqu’où sont nos limites.

Crédit photo : LNB

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.