ALL STAR GAME

ITW Pape Sy : « On ne repart pas de zéro »

Pour le maritime Pape Sy, l’ossature qu’a conservée le BCM devrait être profitable pour la nouvelle saison.

Miser sur la continuité est peu le crédo de tous les entraineurs. Seulement entre la volonté et la réalité il y’a parfois un gouffre mais pour le BCM ce n’est pas le cas. Alors que le championnat démarre ce week-end, le club maritime ne repartira pas de zéro et pour Pape Sy c’est un avantage certain.

BasketActu : Comment s’est déroulée la préparation du BCM ?
Pape Sy : Plutôt bien. Je dirais que ça s’est fait un peu en deux temps parce que là on a eu récemment deux nouveaux joueurs. On est reparti au début avec des joueurs de l’année dernière avec un noyau que l’on connaissait assez bien. Ça fait plaisir de se retrouver, de retravailler ensemble. On ne repartait pas de zéro comme la saison précédente. C’est plutôt pas mal. On a plutôt bien avancé, on a intégré les nouveaux. Il y’a encore du travail à faire mais je pense que l’on a plutôt bien travaillé pendant la pré-saison.

BasketActu : Ce noyau de joueurs qui est resté a-t’-il un sentiment de revanche par rapport à la saison dernière ?
PS : On a forcément envie de faire mieux chaque année. Là en plus aussi bien individuellement que collectivement le fait de conserver un noyau nous rendra plus fort. On a déjà quelques automatismes. On a Steven qui revient et qui connait la maison. On a des mecs assez intelligents ; je pense que ça ira plus vite cette année.

BasketActu : C’est ça qui pourrait vous permettre de retrouver les playoffs ?
PS : Ce sont les mêmes problématiques tous les ans. On essaye de créer la meilleure équipe possible, la meilleure osmose possible. Après c’est en fonction du championnat qui est vraiment long avec beaucoup de péripéties. Forcément on ne peut pas se projeter mais c’est vrai qu’on essaye chaque année d’être dans les meilleures dispositions pour aller le plus loin possible.

BasketActu : Tu ressens cette impatience de retrouver les playoffs chez les supporters ?
PS : C’est clair. Gravelines c’est une petite ville ; on les croise souvent. En pré-saison on a déjà eu des matchs de Coupe de France qui comptaient. Le public nous soutenait, était présent. Forcément ils sont aussi impatients que nous par rapport au début du championnat.

BasketActu : Est-ce-que vous avez déjà un discours ambitieux ou vous restez prudent ?
PS : Le discours ne change pas forcément. Aujourd’hui tu ne peux pas dire que tu termineras là là ou là. Tu essayes de faire de ton mieux et de te mettre dans les meilleures dispositions pour finir à la meilleure place possible.

Crédit photo : Fabian Michel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.