ITW Pascal Donnadieu : « Liège ? Un match intéressant pour nos jeunes joueurs »

L’entraineur de la JSF a expliqué que la petite finale sera l’occasion de faire tourner son effectif pour préserver le physique de ses joueurs.

BasketActu : Le final a été tendu ; c’est une satisfaction de voir que l’équipe n’a pas lâché nerveusement ?

Pascal Donnadieu : Je pense déjà que la première satisfaction c’est qu’avec une double-prolongation dans les jambes et un jour de récupération de moins que Kiev, on a réussi à tenir à peu près le coup physiquement ; et même d’avoir les ressources physiques et mentales de s’imposer dans le money-time. C’est toujours de bon augure pour la confiance et voir qu’on est dans le vrai par rapport à ça mais il ne faut surtout pas s’enflammer.

 

BasketActu : On a l’impression qu’au fil des matchs les leaders supposés de l’équipe, notamment les Américains, prennent davantage leurs responsabilités…

PD : On a eu l’habitude depuis deux saisons d’avoir deux leaders offensifs qu’étaient Riley et Daniels.  Ils étaient aussi les joueurs à voir le plus d’impact. Donc là c’est une nouvelle hiérarchie qui se dessine même si l’ossature de l’équipe n’a pas beaucoup évoluée. Hier (vendredi) et aujourd’hui (samedi) ce qui intéressant c’est que notre quatuor de joueurs américains a montré des choses intéressantes avec Chris que je trouve vraiment bien à la mène. Il faut savoir qu’en une semaine c’est son quatrième match. c’est un garçon qui n’a qu’une semaine de préparation avec nous donc c’est une belle satisfaction puisqu’on a plutôt l’impression qu’il est là depuis longtemps quand on le voit jouer.

Chris Oliver lui avait besoin d’un match référence comme celui-là donc ça c’est plutôt intéressant. Et puis Lighty il m’avait impressionné lors des premiers entrainements. Après on a eu un petit peu peur parce qu’il est resté trois/quatre matchs sans scorer avec peu d’impact. Mais comme c’est un garçon de qualité on n’a pas pris trop peur et puis là aujourd’hui (hier) on voit l’étendue de toutes ses qualités. Je trouve vraiment que c’est un très bon joueur dans un style différent de Riley, beaucoup moins swigman et peut-être moins spectaculaire mais efficace.

Et puis ce que je leur ai dit, c’est que je pense qu’il y’a deux joueurs ce soir (hier) qui ont vraiment été déterminants. Dans ces cas-là ça n’est souvent pas les joueurs que l’on voit le plus mais je pense qu’N’Joya et Nzeulie, qui sont en plus deux jeunes, ce sont eux qui ont impulsé la révolte. Ce que j’aime bien dans cette équipe c’est que chacun doit avoir ces caractéristiques. Et quand les deux rentrent et qu’ils mettent un maximum de pression comme ils l’ont fait, qu’ils arrivent à faire sortir Delaney du match, qu’ils volent des ballons… tout ça c’est extraordinaire. Il y’a souvent les joueurs qui brillent, qui scorent et derrière tout ça il y’a des joueurs qui font la sale boulot et ce soir (hier) ce qu’ont démontré Seidou et Jérémy dans le dernier quart-temps c’est vraiment bien.

 

BasketActu : Avec Rashaun qui évolue dans un registre très offensif, est-ce-que ça veut dire que Johan va davantage s’occuper des tâches défensives par la suite ?

PD : Non depuis le début Johan a toujours mis une dizaine de points. Je pense que c’est le même rôle mais par contre Rashaun Freeman est plus offensif que Ryvon Covile. Il faut que l’on trouve un équilibre par rapport à tout ça. Et là on a Marc qui galère un peu avec ses problèmes de blessure, il a du mal à être dans le rythme.

Après je le dis déjà demain (aujourd’hui) je vais vraiment faire tourner. On joue mardi contre Mons et là le match face à Liège ça va faire le troisième en trois jours car on n’a pas eu de jour de repos. Demain (aujourd’hui) ça va certainement être l’occasion de mettre des cadres au repos et de faire jouer les deux petits jeunes, Miguel (Cardozo) et Jerry (Butsiel). Donc demain (aujourd’hui) il ne faudra pas être surpris ça sera vraiment une autre philosophie. Il faut être raisonnable à un moment ; mardi on joue face à Mons jeudi on joue à Nanterre contre Neufchâtel parce qu’il fallait faire un match de présentation. Donc on reste prudent par rapport à ça. Demain (aujourd’hui) ça va être différent mais ça va être aussi intéressant pour nos jeunes joueurs.

 

BasketActu : Le but n’est pas d’être champion des matchs amicaux…

PD : A la fois il faut dire ça mais forcément les résultats font un petit peu avec. Après ne pas être champion du monde des matchs amicaux mais si vous prenez 25/30 points c’est que vous n’y êtes pas. Mais je pense que ce qui est intéressant c’est de se retrouver dans des situations de money-time pour justement peut-être pouvoir les appréhender en championnat. Là c’est bien ça fait trois matchs où on finit à un ou deux points, deux fois en prolongation face à Dijon donc voilà c’est sympa.

Alors que l’interview était terminée, Pascal Donnadieu a tenu à adresser un petit clin d’œil humoristique à son homologue dijonnais Jean-Louis Borg.

« Je remercie l’organisateur Jean-Louis Borg qui a fait arrêter notre match pour pouvoir aller en finale. Je vois qu’il organise tout ici donc la prochaine fois je m’organiserais pour ne pas me laisser faire ».

Tags : ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Nico

    J'ai pas compris pk Dijon et parti en final et pas Nanterre ?