ITW Rémi Giuitta : « Ça va être un championnat très difficile »

A un match de Bercy l’an dernier, Fos-sur-Mer fera partie des équipes candidates à la montée pour la saison 2011-2012 même si dans le discours du coach Rémi Giuitta pointe une certaine prudence.

BasketActu : Quel bilan faites-vous de la préparation ?
Rémi Giuitta : C’est un bilan très satisfaisant car au-delà des résultats, des victoires que l’on a eu, on a déjà un basket très cohérent, très collectif. Les nouveaux ont été très vite incorporés que ce soit sur le plan humain dans le groupe ou sur le plan du jeu. Il y a des très bonnes choses. Maintenant, ça reste la préparation. La vérité c’est le 30 septembre.

BasketActu : Est-ce-que le recrutement effectué va modifier la philosophie du jeu ?
RG : Pas du tout. Bien au contraire, on a ciblé des joueurs qui rentrent complètement dans notre philosophie de jeu : défendre avec beaucoup de dureté et du jeu rapide. C’est ce qu’on a réussi à faire pour le moment.

BasketActu : Après la belle saison de l’an dernier, allez-vous vous contenter de viser uniquement le maintien ?
RG : On vise plus haut. Quand on rentre sur un terrain c’est toujours pour gagner. Après, il y a aussi une réalité économique. On a le quinzième ou seizième budget. On ne peut pas mettre la pression aux joueurs en leur imposant une obligation de résultats. Ça serait indécent de le faire. On fait avec nos moyens. C’est sur qu’on a eu un recrutement qui est assez intéressant mais qui n’est pas forcément plus couteux que d’autres joueurs. Sherman, il se sent bien chez nous, c’est sa troisième saison. Pour Sacha, il est surtout venu pour le projet qu’on a, le projet humain. Ça n’est pas comme entre guillemets un vieux routard de Pro A qui vient en pré-retraite. Ça n’est pas du tout ça. Ça parait comme ça de l’extérieur être un recrutement très couteux mais c’est surtout des qualités humaines qu’on a recruté.

BasketActu : Cette année, le niveau de la Pro B s’annonce des plus denses. Qu’est-ce-que ça vous inspire ?
RG : C’est un championnat qui se rapproche de plus en plus de la Pro A je trouve, à un ou deux étrangers près. C’est pour ça que je pense que mon équipe a une valeur intrinsèque plus importante que l’année dernière. Mais ça sera le cas pour toutes les équipes de la poule avec l’arrivée de Vichy, Limoges comme concurrents, Bordeaux qui remonte avec des moyens et avec probablement Boris Diaw. Il n’y a pas de petites équipes. Ça va être un championnat très homogène et très difficile.

BasketActu : Encore plus difficile que l’année dernière ?
RG : Je le pense. Ça va être beaucoup plus dense physiquement. C’est pour ça qu’on a aussi axé le recrutement là-dessus. On aura un gros engagement physique que ça soit avec Giffa et même Choquet qui est un meneur qui a quand même de la taille. On espère que ces garçons vont pouvoir répondre aux adversaires.

BasketActu : Un petit mot justement sur Edouard Choquet qui a fait une plutôt bonne préparation
RG : On l’a décalé du poste 2 au poste de meneur. C’était une vraie volonté de ma part. et c’est ça aussi qui l’a fait venir chez nous pour une durée de deux ans. Il voulait vraiment prendre ce rôle de meneur qu’il a déjà occupé avec Bordeaux plus jeune. Je pense qu’il peut-être un très bon meneur de jeu et on essaye de travailler là-dessus. Il a de grosses capacités offensives et ce qu’il faut qu’il travaille aussi maintenant c’est la gestion du jeu, du tempo. On y travaille tous les jours et j’espère qu’il va rendre pleinement ce qu’on attend.

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. lexa

    pour moi, ce sont des candidats plus que serieux ! cette equipe est vraiment plaisante !