ITW Rodrigue Beaubois : « L’objectif est clair : avoir le titre en fin de saison »

Pour la SIG et Rodrigue Beaubois, l’objectif de la saison est le titre de champion et rien d’autre. Entretien.

Après trois finales de playoffs perdues, la SIG ne veut plus rater à nouveau la dernière marche. Pour cela le club s’est renforcé avec des valeurs sûres telles que Kyle Weems ou Rodrigue Beaubois. Ce dernier, qui espère franchir un cap cette saison, entend bien aider son équipe à remporter enfin le graal.

BasketActu : Comment as-tu vécu ce succès dans ce Match des champions et cette prestation aboutie de la SIG ?
Rodrigue Beaubois : C’est clair que ça fait plaisir de gagner surtout de la sorte. On a quand même réalisé un bon match dans l’intensité, l’agressivité, l’envie. Après cette défaite en Coupe de France, le coach voulait vraiment que l’on montre un autre visage. Je pense qu’on l’a fait face à Limoges. C’est très positif pour la suite.

BasketActu : Quelles sont les raisons de ce petit passage compliqué avant cette victoire ?
RB : Comme le coach a pu le dire c’est une nouvelle équipe, il y’a pas mal de nouveaux joueurs, de nouveaux systèmes. Le coach vient d’arriver, il était avec l’équipe de France. Il faut du temps pour que la mayonnaise prenne. Mais l’équipe est très motivée, montre de très bonnes choses. Je pense que ça va aller assez vite mais il faut quand même du temps. C’est rare que ça soit parfait dès le début. Progressivement les automatismes vont venir. Le plus important c’est le visage que l’on montre sur le terrain.

BasketActu : Est-ce-que tu sens qu’il y’a une attente particulière par rapport au titre ?
RB : L’objectif du club est clair : c’est vraiment d’avoir ce titre en fin d’année. Ça nous laisse du temps. Le plus important c’est de faire ce qu’on a à faire, de faire que l’équipe soit au niveau espéré pour la fin de la saison. C’est là où il faut être prêt.

BasketActu : Le fait que Strasbourg dispute l’Euroleague a dû être primordial dans ton choix de rejoindre le club…
RB : C’est clair que c’est un critère qui a favorisé ma signature à Strasbourg. Jouer l’Euroleague c’était un rêve, un objectif pour moi. Forcément aller en plus dans une très bonne équipe comme Strasbourg c’est clair que ça m’a attiré.

BasketActu : Qu’attends-tu de l’Euroleague ? Il est vrai que la SIG n’a pas hérité d’un groupe facile…
RB : Sur le plan personnel mon but est de participer au plus haut-niveau du basket européen, de pouvoir affronter de grosses équipes. Sur le plan collectif on n’a pas de pression à avoir. Personne ne nous voit sortir de ce groupe. C’est à nous d’aller à chaque match et de tout donner. Après on ne sait jamais au basket ce que ça peut donner. Le groupe est très très solide ; on n’aura rien à perdre.

BasketActu : Beaucoup de joueurs sont passés par la SIG afin de rejoindre un plus gros club européen ou la NBA et de passer un cap avec Vincent Collet ; c’est aussi ton idée ?
RB : Je ne peux pas comparer avec la carrière d’un autre joueur. Le but c’est vraiment de passer un cap ; je ne sais pas ce que le futur me réservera après. Je pense justement que Vincent (Collet) peut m’aider à passer ce cap. Je veux progresser en tant que joueur, retrouver mon meilleur niveau et au-delà. Après ce qui doit arriver arrivera.

Crédit photo : LNB/Bellenger

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.