ITW Steed Tchicamboud : « Je ne sais pas encore si je jouerai demain »

A J-1 du match des champions, la participation du meneur est encore incertaine.

BasketActu : Sais-tu si tu vas pouvoir jouer demain ?

Steed Tchicamboud : Je ne sais pas. Hier j’étais au Mans voir l’osthéo du club. Maintenant c’est vrai que lorsque je ne pratique pas du basket je ne ressens aucune douleur. Mais ça c’était même avant que je vois l’osthéo. Mais quand je me mets en situation de jouer, en défense ou en attaque, c’est là que je sens des douleurs. Je vais voir ce soir à l’entrainement si ça va fonctionner.

 

BasketActu : Ce match face à Limoges ne sera pas pour vous un simple match de prépa…

ST : Du tout. Il manque ce trophée là au club. On va essayer de l’emporter, de gagner un premier trophée cette saison.

 

BasketActu : Avec votre saison passée, vous allez être l’équipe à abattre et demain et par la suite…

ST : On le sera un peu toute la saison. A nous d’être vigilant et de bien préparer les matchs et de rentrer dans l’équipe adverse directement.

 

BasketActu : Comment au niveau de l’équipe vivez-vous ça ?

ST : L’équipe à battre aujourd’hui, j’ai envie de dire on a tellement de blessures qu’on se prépare et que l’on se concentre d’abord sur nous. On n’est pas encore dans la philosophie « ouais on est l’équipe à battre ». Parce qu’aujourd’hui il n’y a pas d’équipe, il y’a tellement de blessés et on a du mal à avancer. Mais demain on sait qu’ils voudront nous battre ; il faut que l’on mette dans un coin de notre tête que l’on est cette équipe à battre.

 

BasketActu : Justement les résultats un peu compliqués de Chalon en prépa ne t’inquiètes pas ?

ST : Pas du tout parce qu’on a gardé le même collectif que l’année dernière.  On sait très bien que lorsque tout le monde va revenir ça ira mieux. Je ne suis pas du tout inquiet.

 

BasketActu : Ce noyau dur sera une force aussi pour l’Euroleague ?

ST : Bien sûr. Déjà l’année dernière on avait gardé ce noyau et on a vu ce que ça a donné avec les trophées que l’on a gagné. Cette année ça va être un plus pour nous. Car on sait très bien que ce sont les débuts de la compétition qui font tomber un peu les équipes françaises. Nous on a notre collectif donc dès le début on sera prêt à la découvrir.

 

BasketActu : On sait que traditionnellement les équipes qui y participent pêchent un peu une fois éliminées ; comment toi tu vois les choses ?

ST : J’avoue mais chaque année on fait un stage spécifique dans les montagnes à Thonon-les-Bains pour que le physique tienne toute la saison. On l’a encore fait cette année et je pense que Greg (Beugnot) est assez expérimenté. Il a fait le Final Four de l’Euroleague donc il est assez expérimenté pour nous guider et savoir que physiquement on peut tenir jusqu’à la fin de la saison.

 

BasketActu : Il a déjà commencé à vous parler de la compétition ?

ST : Un tout petit peu mais pas beaucoup. On doit d’abord se concentrer sur nous en attaque et en défense. Là notre gros souci c’est que l’on ne peut pas travailler avec un effectif au complet.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.