ITW Thomas Heurtel : « Je ne suis pas sûr de rester à Vitoria »

Outre sa découverte de l’Equipe de France, Thomas Heurtel fait le point avec nous sur son année avec Vitoria et son avenir.

caja-laboral- thomas heurtel -cookAprès une saison accomplie avec Vitoria, Thomas Heurtel va découvrir l’Equipe de France. Une nouvelle étape dans la carrière de celui qui  a fait très tôt dans sa carrière la pari de l’étranger.

BasketSession : Qu’est-ce-que cela te fait de découvrir l’Equipe de France ?
Thomas Heurtel : C’est un grand plaisir d’être là avec tous ces grands joueurs. C’est ma première sélection et je suis très heureux d’être là et de participer à l’aventure ou à un bout de l’aventure.

BasketSession : Vincent Collet a déclaré que cette sélection récompensait ta progression. Comment accueilles-tu cela ?
TH : Je suis content que mes efforts soient récompensés. Je suis content d’être là et je vais essayer de montrer le meilleur de moi-même.

BasketSession : As-tu l’impression d’avoir franchi un cap cette année au niveau de ton jeu ?
TH : Je pense qu’en Euroleague j’ai montré certaines belles choses. Je pense que j’ai franchi un cap, même s’il faut que je travaille encore. Je pense que je me suis amélioré dans tous les secteurs. Quand tu joues, c’est ce qui arrive. Le dernier coach de Vitoria (Zan Tabak, ndlr) m’a fait confiance et grâce à ça j’ai pu faire de bonnes choses.

BasketSession : Pourtant, le début d’année avec toutes ces interrogations sur ton avenir n’a pas été simple…
TH : C’est vrai qu’au début de l’année c’était difficile. Je ne savais pas si j’allais rester à Vitoria ou pas. Ils voulaient me prêter à un autre club espagnol. Le coach a changé mais vu le travail que j’ai fait j’ai pu rester au club. Les efforts ont payé.

BasketSession : On voit que le sélectionneur fait de plus en plus confiance à des joueurs évoluant en Europe. Qu’est ce que cela t’inspire, toi pour qui ça a pris du temps ?
TH : Ma sélection a mis du temps mais j’ai fait une bonne saison et il m’a appelé. Peut-être qu’avant je n’étais pas à la hauteur de ses attentes. Je pense qu’il fait de plus en plus appel à des joueurs évoluant en Europe car l’Euroleague est une des meilleures compétitions. Je pense que c’est une bonne chose qu’il récompense des joueurs qui jouent bien.

BasketSession : Avec des joueurs comme Tony Parker cela représente une chance d’apprendre pour toi ?
TH : Comme je l’ai dit, c’est un bonheur d’être là avec tous ces grands noms avec Tony, Nicolas Batum…

BasketSession : Comment abordes-tu la suite ? Tu t’es fixé des objectifs ?
TH : L’objectif premièrement c’est d’être là et après de montrer de belles choses, d’aider l’équipe au maximum. C’est plutôt ça mon objectif et le deuxième on verra par la suite les décisions du coach et du staff.

BasketSession : Pour en revenir à Vitoria tu as déjà eu le temps de discuter avec Sergio Scariolo ?
TH : Oui, j’ai discuté avec Scariolo de la saison qui va arriver. Mais malgré le fait que j’ai un contrat de deux ans, il y’a une équipe turque, l’Anadolu Efes, qui me veut beaucoup pour l’année prochaine. Je ne sais pas si je vais rester à Vitoria ou pas. Scariolo m’a dit que j’aurais un rôle plus important que l’année dernière et ça c’est une bonne chose. Donc on verra.

BasketSession : Tu as fixé une deadline pour te décider par rapport à cette proposition ?
TH : Non du tout, je ne me suis pas décidé. J’ai des personnes qui travaillent pour moi qui s’appellent des agents et ils font le boulot à ma place.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.