ITW Will Daniels : « On a tout donné sur le terrain »

Après-match, l’ailier-fort nanterrien Will Daniels a salué la prestation collective de la JSF face au Partizan Belgrade.

Will Daniels - Claire MacelCertes il a eu un peu de déchets au niveau du tir (11 points à 3/8 au tir dont 1/3 à trois points), s’est frotté avec Joffrey Lauvergne durant la deuxième période mais par sa combativité (6 rebonds pris) et sa hargne en défense, Will Daniels a eu un rôle-clef dans la précieux succès nanterrien face au Partizan qui a fait oublié l’accident de parcours de la phase aller où Nanterre s’était incliné de trente points au Pionir. Mais pour l’ailier-fort si l’on a retrouvé ces éléments chez lui et ses coéquipiers, c’est qu’il faut notamment regarder du côté de l’enjeu de cette rencontre comptant pour la septième journée d’Euroleague.

« C’était un match assez fou. Mais à la maison on ne voulait rien lâcher, on a réussi à revenir à la fin. On savait qu’il fallait l’emporter si on voulait se rapprocher du Top 16. Tout le monde dans l’équipe connaissait l’importance de ce match. Donc on a tout donné sur le terrain et on s’est battu ».

Marque de fabrique de la JSF Nanterre en Euroleague, l’intensité défensive soumet les organismes à rude épreuve. Mais la fatigue, les Nanterriens et Will Daniels refusent de s’en servir comme excuse.

« Ça n’est pas toujours simple car on a aussi la Pro A à gérer. Les coachs ont fait du bon travail, les leaders de notre équipe également. On est tous resté concentré. Mais tous les matchs, que ça soit en Euroleague ou en Pro A, sont importants ».

Mais ce qui permet aussi de relativiser l’effet de la fatigue, c’est qu’à Nanterre le collectif prime. Ne dépendant pas d’un seul joueur pour scorer ou porter l’équipe à chaque rencontre, la JSF a souvent su trouver le joueur idoine. Face au Partizan Belgrade, c’est le meneur étasunien Trent Meacham qui a eu ce rôle.

« Trent est un de nos leaders. Il a fait du bon travail, a mis deux lancers-francs importants à la fin, distribué des bonnes passes… On a pu vraiment se reposer sur lui ».

Désormais la JSF Nanterre n’est plus qu’à un pas d’une qualification totalement historique pour le Top 16. Mais Will Daniels se veut encore prudent tant que celle-ci n’est pas définitivement validée.

« Ça n’est pas encore fait pour le Top 16. On a encore trois matchs, on va les prendre les uns après les autres et essayer de tous les gagner ».

 

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.