ITW Will Yeguete : « On a fait nos preuves »

S’ils ne seront pas favoris contre la SIG, Will Yeguete et Le Havre viennent pour faire un coup.

Invité-surprise de la Leaders Cup, Le Havre a hérité d’un gros morceau avec l’actuel leader de la Pro A, Strasbourg. Pour autant, Will Yeguete (qui dispute sa première saison professionnelle) et ses coéquipiers sont bien décidés à vendre chèrement leur peau.

BasketActu : Comment Le Havre aborde cette Leaders Cup ?
Will Yeguete : En face il y’aura une bonne équipe avec Strasbourg. Je pense que l’on a fait nos preuves depuis le début de la saison donc on aura la possibilité de repartir avec la victoire demain (le match est prévu à 13h, ndlr).

BasketActu : Arriver sans pression peut-il être un avantage pour le STB ?
WY : C’est vrai que personne ne nous attendait ici. On a quand même nos forces, nos qualités. On arrive sans pression mais maintenant on est là. Toutes les équipes ont une chance de l’emporter. Il faut juste bien jouer demain et après on verra.

BasketActu : Tu restes sur un très bon match face à Limoges malgré la défaite ; peux-tu nous en parler ?
WY : J’avais fait une bonne prestation mais c’est surtout collectivement que l’on a été intéressant. On a été dedans tout au long dans le match ; à la fin eux avaient réussi à mettre des shoots et à faire la différence. On avait joué sans Ricardo et là il revient donc ça va nous faire du bien. Si on a moyen de rester au contact de Strasbourg pendant tout le match je pense que l’on pourra faire quelque chose.

BasketActu : En parlant de Ricardo, qu’est-ce-qu’un joueur comme lui peut t’apporter alors que tu découvres la Pro A ?
WY : Déjà il a 37 ans (il sourit, ndlr) ; ça fait un moment qu’il est en Pro A. il a de l’expérience et est reconnu dans la Ligue. Il connait comment ça se passe, les petites astuces et tout ça. A l’entrainement il parle beaucoup et son expérience m’aide beaucoup sur le terrain.

BasketActu : Au sujet de la découverte de la Pro A quelles ont été pour toi les principales difficultés ?
WY : Au début ça n’était pas facile, notamment au niveau physique, je faisais beaucoup de fautes. Après c’est un jeu différent, plus physique mais plus lent qu’en université. J’ai dû m’adapter à ça. Je savais que ça allait être autre chose et j’ai mis un peu de temps à m’adapter. Mais il y’a de bonnes personnes dans l’équipe qui m’ont aidé avec leur expérience comme John.

BasketActu : Jouer dans une équipe en forme à qui l’on associait souvent le maintien est-il aussi un plus pour aider la progression des jeunes comme toi, Nianta… ?
WY : On va dire que c’est moins de pression. Le coach nous fait confiance quand il nous met sur le terrain. Il suffit d’apporter de l’énergie, de ne pas trop faire de fautes, d’être confiant. Quand on est sur le terrain il faut juste jouer.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.