ITW William Howard : « Brian Conklin est un guerrier et Limoges aime ça »

William Howard a évoqué avec nous la préparation du CSP et notamment le rôle du capitaine Brian Conklin.

Après une saison convaincante avec le HTV, l’ailier William Howard (23 ans, 2m02) devrait passer un cap en rejoignant le Limoges CSP. Au sein d’une équipe où les jeunes ont la part belle, il aura plusieurs défis à relever comme le fait de renouer avec les playoffs et de bien figurer en Eurocup. Mais lui et ses coéquipiers pourront aussi compter sur l’expérience de joueurs comme Brian Conklin. Entretien.

BasketActu : Comment se passe la préparation de Limoges ?
William Howard : Dans l’ensemble ça se passe bien. C’était un peu dur physiquement au début. Là ça, personnellement je commence à me sentir mieux. Collectivement ça commence aussi à prendre forme. C’était un peu compliqué au départ car on était neuf nouveaux, il ne restait que Fréjus (Zerbo). Les coachs aussi sont nouveaux, l’environnement… Il faut que les choses se mettent en place mais je pense que ça va aller.

BasketActu : Le fait d’avoir déjà travaillé avec le coach Kyle Milling doit faciliter les choses ?
WH : Les systèmes et ce qu’il attend des joueurs je le sais déjà. Du coup j’essaye d’aider les autres à s’adapter au mieux.

limoges-logoBasketActu : En signant au CSP c’est aussi une autre exposition avec plus de pression ; c’est quelque chose que tu as déjà pu ressentir ?
WH : Franchement je l’ai déjà ressenti. On a eu un entraînement ouvert au public où il y’avait je crois 1200 personnes. C’est même plus que l’affluence de certains matchs à Toulon. En ayant parlé avec les gens on sent vraiment une ville qui vit pour le basket et des gens à fond derrière le club.

BasketActu : Limoges sort de deux saisons relativement décevantes ; quel discours vous a-t’-on tenu au club ?
WH : Les objectifs c’est au moins de faire les playoffs. Les gens attendent au minimum qu’on se qualifie en playoffs. En Coupe d’Europe c’est de se qualifier déjà pour le prochain tour. Connaissant le coach il va nous dire que le but c’est de gagner le prochain match, d’en gagner le plus possible. C’est comme ça que l’on pourra atteindre nos objectifs.

BasketActu : Le fait ‘avoir une Coupe d’Europe au programme était un élément important dans ta réflexion cet été ?
WH : C’était important mais après quand j’ai signé Limoges n’était pas sûr d’avoir la Coupe d’Europe. Je savais qu’en rejoignant Limoges j’allais passer un cap, j’allais plus m’exposer qu’à Toulon. Je crois que le CSP doit être l’équipe la plus diffusée sur SFR. Ça va changer.

BasketActu : L’équipe est relativement jeune ; ça doit apporter beaucoup d’envie à l’entraînement avec des joueurs qui ont des choses à prouver…
WH : C’est clair. Olivier (Bourgain, le directeur sportif) quand il m’a appelé il m’avait vendu le projet comme ça ; « on veut que ça court, qu’il y’ait de l’envie, que ça défende ». Ils avaient envide de façonner l’équipe pour que le public puisse bien nous pousser.

BasketActu : La présence de joueurs comme Brian Conklin doit être important pour encadrer tout ça ; on a l’impression aussi qu’il ressemble beaucoup au coach lorsqu’il était joueur…
WH : C’est à peu près ça. Je ne l’ai pas trop vu jouer mais j’ai l’impression que son reflet c’est un peu Brian. C’est son relais aussi. C’est notre capitaine, le genre de joueur que le public aime bien parce qu’il donne des coups, il se bat. C’est un guerrier et Limoges aime ça. Ça va être un peu lui notre leader et on va le suivre.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.