ITW Xavier Corosine : « Croire en nos possibilités »

S’il sait que la tâche sera ardue face à Fenerbahce, le capitaine de la JSF Xavier Corosine veut croire en les chances de son équipe de créer à nouveau l’exploit.

xavier-corosine-largeBasketActu : Dans quel état d’esprit l’équipe a repris l’entraînement après la défaite face au Mans ?
Xavier Corosine : Déçu forcément après une si belle série en championnat. La première défaite c’est toujours un coup d’arrêt. Mentalement c’était un peu difficile à digérer surtout vu le scénario du match où on sentait que l’on avait la possibilité de l’emporter. On a fait une séance vidéo et il faut tourner la page du Mans en ayant retenu les leçons j’espère pour l’avenir. On doit se concentrer sur le match de Fenerbahce et celui d’Orléans qui vient derrière.

BasketActu : Cette défaite peut-elle vous retirer un peu du poids du statut de l’équipe précédemment invaincue ?
XC : Je ne pense pas; on ne se mettait pas plus de pression que ça du fait que l’on était invaincu jusque là. Au contraire c’est toujours mieux de bosser dans la sérénité après une série de victoires. Il ne faut pas tout remettre en cause après cette défaite. Il faut se remettre au boulot et continuer à faire ce que l’on a fait. Il y’a peut-être eu un peu de relâchement sur ce match du Mans. Il faut que l’on reparte sur de bonnes bases.

BasketActu : Le déplacement à Fenerbahce constitue-t’-il le plus gros test du premier tour ?
XC : De toute façon tous les matchs d’Euroleague, même si on a créé l’exploit à Barcelone et qu’on a connu une belle victoire face à Kiev, sont importants. Il faut être vigilant à tous les matchs et prendre chaque adversaire au sérieux parce que chaque erreur, chaque relâchement sera payé payé cash. Il faut absolument que l’on soit déterminé et concentré.

BasketActu : Quelles seront d’après toi les clefs du match ?
XC : On n’a pas fait encore ni de vidéo ni de scouting sur l’équipe. On sait juste que c’est une très grosse équipe. Il ne faut pas aller là-bas en touriste et en se disant qu’on a aucune chance. Il faut croire en nos possibilités même si elles ne sont pas énormes. On a créé un exploit à Barcelone donc pourquoi pas un deuxième ? Mais il faut rester prudent quand même et mettre toutes les chances de notre côté.

BasketActu : Le fait que Je’Kel soit resté pour l’Euroleague est un signe fort; Est-ce que vous parlez entre vous du Top 16 ?
XC : Vu notre bilan, deux victoires et deux défaites, on est toujours dans la course. Ça serait dommage de ne pas jouer le coup à fond. La position du club c’est de jouer notre chance à 100% et de ne pas avoir de regrets par la suite. Mais à partir du moment où on est toujours dans la course il faut jouer le coup à fond.

BasketActu : Qu’est-ce-que Je’Kel peut vous apporter en plus en Euroleague ?
XC : Son expérience. On a vu déjà depuis le début de la saison que ça soit en championnat ou en Euroleague, il nous apporte de la sérénité, de l’assurance, son expérience dans les moments-clefs du match, dans le money-time. Il apporte aussi son adresse, sa défense, son leadership. Donc c’est un bon complément de Trent.

BasketActu : Du coup on te verra plus au poste 2. Tu t’y es senti plus à l’aise en Euroleague ?
XC : En général je suis plus à l’aise au poste 2. Avec le retour de David je suis repositionné au poste 1. Ça n’est pas évident pour moi pour le moment. Ce sont des réflexes, des automatismes que j’avais perdu ces dernières années. Ça faisait un moment que je n’avais plus joué au poste 1. Il ne faut pas que je me mette trop de pression non plus. Il faut qu’au fil du temps je me remette bien dedans et que j’apporte à l’équipe. Car l’équipe a besoin d’un deuxième meneur pour que je puisse faire souffler Trent, pas seulement le faire reposer mais aussi que je sois performant quand je rentre sur le terrain.

BasketActu : C’est cette perte de repères qui a expliqué ton passage un peu compliqué à la fin du match face à Kiev ?
XC : Kiev c’était un peu compliqué, je suis rentré à froid après 35 minutes sur le banc. Ca n’était pas évident de me mettre dedans. Ce sont des choses qui arrivent mais ma prestation m’a énervé. J’étais déçu que ce que j’avais fait. Après c’est une page que j’ai tourné et il faut que je me reconcentre sur les matchs qui arrivent.

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.