J15 Pro B : Bordeaux mis en bouteille, Antibes au buzzer

Tous les résultats de la soirée à la sauce bullet.

HTV-Bordeaux : 84-80

Dans le match de la peur, le HTV a pris l’avantage confirmant son embellie. Pour les JSA, la possibilité du maintien se complique journée après journée. Si les Bordelais n’ont pas été ridicules, ils ont commis beaucoup trop d’erreurs avec 17 balles perdues. Les hommes d’Alexandre Palfroy ont même dominé le rebond (34 à 33 avec 8 prises de Nate Carter). Mais en face le néo varois Rasheed Wright a magnifiquement tenu la mène avec 23 points, 6 rebonds et 2 passes décisives. Le 2/14 au tir de Pierre Pierce sera du coup passé inaperçu.

 

Nantes-Saint Vallier : 72-66

C’est dans le troisième quart temps que Nantes aura finalement fait la différence (24-16). Dans ce précieux succès, James Mathis a une nouvelle fois été important avec un match très complet (9 points, 10 rebonds, 4 passes décisives et 4 interceptions). Mais la palme du meilleur marqueur revient à Elson Mendy avec 15 points, bien secondé par les 13 unités de Terrance Henry. Avec seulement 35% de réussite à deux points et un seul joueur à plus de dix points (20 pour Errick Craven), Saint-Vallier ne pouvait lui pas espérer décrocher la lune.^

 

Antibes-Bourg en Bresse : 76-73

Le tir de la mort qui tue de Tim Blue

 

Voilà comment Antibes a pu s’imposer  car avant les Bressans leur avaient donné plus que du fil à retordre. David Monds a notamment fini avec 19 points mais l’on peut aussi souligner les 7 points et 6 rebonds d’Antoine Gomis. Seidou N’Joya a fait lui une rentrée timide (3 points en 8 minutes), ce qui est peu surprenant étant nouveau dans l’effectif. Mais cette défaite sur le fil face aux Sharks risque d’être difficile à digérer.

 

Evreux-Denain : 88-70

La défaite de Denain est loin d’être une surprise vu le contexte. Mais pour autant les Nordistes, à l’image de Vincent Ateba (13 points) ou de Marcus Kitts (10 points et 12 rebonds). Mais en face Evreux était tout simplement trop fort emmené par un très bon Steeve Ho You Fat (19 points et 8 rebonds). Avec 11 pertes de balle seulement, les joueurs de Rémy Valin ont développé un jeu plutôt propre, la seule faiblesse étant finalement aux lancers-francs avec un pourcentage de seulement 57,1%. Une chose est en tout cas certaine : il faudra compter avec Evreux jusque la fin de la saison.

 

Saint Quentin-Lille : 78-76

Entre les Picards et les Nordistes il y’aura eu combat jusqu’au bout à l’image du dernier quart temps remporté par les coéquipiers de Julien Lesieu (13 points et 9 rebonds). L’adresse au tir primé (46,4%) a fait du bien tout comme les 34 rebonds. Lille peut nourrir des regrets de ne pas avoir assez proposé de solutions derrière le trio Smith/Akono/Taccoen (49 points). Pour une fois Jason Siggers n’aura pas été percutant n’apportant que 9 points; avec son rendement habituel qui sait si Lille n’aurait pas pu faire tomber la balance en sa faveur…

 

CCRB-Le Portel : 79-62

En battant Le Portel de 17 points, le CCRB s’offre une victoire des plus convaincante. S’il y’avait lutte avant la pause (38-37), les Vissiteurs se sont ensuite doucement mais surement écroulés. Au final, il n’y a guère que Sherman Gay (16 points et 5 rebonds) et Ronnie Taylor (14 points et 8 passes décisives) qui s’en sortent avec les honneurs. En face, Rodrigue Mels a retrouvé du peps et a apporté 20 points quand Justin Burrell sort un match plein des deux côtés du terrain (11 points et 8 rebonds). Un ensemble très positif pour la suite de la saison…

 

Fos sur Mer-Charleville Mézières : 95-70

Ce match devait se jouer sur l’intensité défensive dixit Rémi Giuitta avant la rencontre. Mais en attaque les Sudistes ont été plutôt pas mal avec un très bon 58,3% de réussite au tir. Le « remplaçant » d’Edouard Choquet à la mène, Mohamed Hachad a plutôt bien rempli son rôle avec 8 points, 2 rebonds et 11 passes décisives. Son activité tranche avec les quatre minutes compliquées de Jérémy Niflore à la mène (aucun point et 3 balles perdues). On retiendra également le presque double-double de John Williamson (9 points et 9 rebonds). Pour Charleville-Mézières il faudra serrer les dents jusque la fin de la saison même si l’équipe n’est pas pour le moment en position de relégable.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.