J16 : Le HTV aime décembre, Bordeaux continue de couler

Tous les matchs de la 16e journée de Pro B à la sauce bullets

Lille-Boulogne sur Mer : 83-92

Entre les deux équipes du Nord, les trajectoires sont pour le moment assez différentes. Sans Mam Jaiteh, les Boulonnais ont toutefois eu de l’impact dans la raquette avec 34 prises dont 13 pour le seul Mickael Var (qui a également scoré 27 points). Kurt Cunningham a lui aussi eu un gros impact comme le révèlent ses 24 points et 8 rebonds. Les 46 points du duo Smith/Siggers n’auront donc pas suffi aux Lillois.

 

Charleville Mézières-SPO Rouen : 69-73

Cette victoire va donner un peu de baume au coeur des Normands. Tancé par son entraineur, Tai Wesley a sorti une prestation correcte (12 points et 5 rebonds) mais on retiendra davantage les18 points et 6 rebonds de Moustapha Diarra. Si cette victoire est belle il ne faut pas oublier les maladresses au tir primé avec seulement 5 tentatives sur 32 de converties.

 

Aix Maurienne-HTV : 64-65

La défaite est aussi cruelle pour les Savoyards que la victoire n’est belle pour le HTV. Ada Sané a montré une nouvelle fois qu’il avait en apportant 18 points et 10 rebonds à son équipe bien secondé dans la peinture par Babacar Niang (13 points et 6 rebonds). Pourtant en face il y’avait client mais le match le plus abouti est venu d’un extérieur, de Simon Darnauzan en l’occurence (23 points et 4 passes décisives). Cependant, Aix va vite devoir se ressaisir pour éviter de perdre toutes les certitudes acquises depuis le début du championnat.

 

Saint Vallier-Evreux : 89-79

Parfois un bon petit coup de pression et hop le joueur vous sortira le match suivant une grosse perf. C’est un peu ce qui est arrivé pour Corey Rouse, pas épargné par les critiques, et qui s’en sort avec 17 points et 8 rebonds. Mais c’est la prestation d’ensemble qui ets à souligner puisque cinq joueurs ont atteint les dix points ou plus. En face, Evreux a sans doute payé ses 21 balles perdues, un total bien trop élevé pour espérer l’emporter.

 

Pau Lacq Orthez-JSA Bordeaux : 109-64

Le bouillon, la doudoune, la taule… Appellez ça comme vous le voulez mais cette énième défaite des Bordelais n’est clairement pas rassurante. Face aux Palois, ils ont pu mesurer l’écart qu’il existe entre le haut et le bas de tableau. Antoine Mendy a joué à merveille le rôle d’électroon-libre avec 21 points, bien secondé par le trio Ordin/Correa/Morency. Dans la raquette aussi l’écart fut abyssal : 39 à 27. En résumé une longue très longue soirée pour les joueurs d’Alexandre Palfroy qui vont rentrer at home avec une bonne gueule de bois.

 

Bourg en Bresse-Fos sur Mer : 86-77

Dans ce match de prétendants aux places du haut de tableau, tout s’est joué dans le deuxième quart remporté 19-9 par les Bressans car le reste du match fut assez équilibré. Dans le rôle du punisseur en chef on retrouve Moses Sonko qui frôle de peu le double-double avec 20 points et 9 rebonds. « Remplaçant » de Choquet à la mène, Mohamed Hachad a fait le job avec un correct 14 points et 5 rebonds pour 12 d’éval. Mais il y’avait aussi trop de déchets dans le jeu sudiste (19 balles perdues) pour prendre l’avantage.

 

Nantes-CCRB : 66-73

Si la défaite des Nantais n’est pas une surprise, les coéquipiers de James Mathis (14 points et 1 2rebonds) ont pourtant chèrement défendu leur bout de gras. Mais au sein du riche effectif du CCRB, il y’avait un Kevin Corre des plus prolifique puisqu’il termine avec un gros double-double : 17 points et 18 rebonds soit la moitié des prises de son équipe. Les 17 points de Rodrigue Mels sont aussi un signe que l’ailier a retrouvé du poil de la bête après un passage légèrement difficile en début d’exercice.

 

Le Portel-Saint Quentin : 95-77

Face au promu picard, Le Portel, et notamment Sherman Gay (23 points, 5 rebonds et 2 passes décisives) a fait le show en attaque. et cela se ressent sur les chiffre puisqu’à deux points les Nordistes finissent à 64,9% ! Un niveau rarement atteint… Mais dans la raquette, c’était plutôt ça également avec un écart assez favorable à leur encontre (34 à 26). Dans l’effectif du SQBB, personne ne tire finalement son épingle du jeu, à l’image d’un Julien Lesieu qui, tout en sortant une prestation honorable, est resté loin de ses productions habituelles (12 points et 5 rebonds).

 

Denain-Antibes : 84-95

On le savait avant le coup d’envoi : la mission s’annonçait comme impossible pour les joueurs de Denain qui n’a pu compter sur ses trois Américains. La jeune garde a fait ce qu’elle a pu sans démériter. Le match le plus complet est en tout cas à mettre à l’actif de Rafael Lopez (19 points et 9 rebonds pour 23 d’éval). En face, Raphael Desroses parfait son intégration en apportant cette fois-ci 12 points et 3 rebonds. Mais c’est le duo Blue/Hilliard (48 points) qui a donné le la en attaque dans un match globalement rondement mené.

Tags :
Comments

Commentaires (3)

  1. GW

    Toupane fait un boulot remarquable avec Sane, Niang et Julien et ca commence à payer !

    C'est à eux et Boulogne qu'ils faudraient les filer les wildcard, ils font beaucoup plus pour le basket français que les probables candidats qui ne s'appuient que sur des US sans prouver beaucoup plus sur le terrain :Rouen, Fos, Bordeaux pour citer les plus mauvais sportivement.

  2. pp33

    Bordeaux ne se repose pas sur ses US c'est peut être ça le problème et ils ne déposeront pas de wildcard donc ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas