J5 Anti-Récap Euroleague

Toute ce qu’il faut savoir sur la cinquième journée d’Euroleague à la sauce anti-récap.

Petit regard en arrière sur la 5e journée d’Euroleague, avec ce qu’il faut en retenir –ou pas-. Fan de basket européen des années 90, celle-ci est pour vous.

Les 10 choses à voir:

Les 10 choses à retenir (ou à oublier) :

  1. En regardant les classements de chaque groupe, un léger parfum de milieu/fin des années 90 flotte dans l’air, et dans les esprits. Le Barça, Tel Aviv et surtout Zalgiris en tête de leurs groupes, et surtout toujours invaincus, ça prend une petite dimension throwback/hardwood classics à l’européenne qui donne envie de ressortir les maillots “Vrai” que chaque fan hardcore de Pau-Orthez a dans son placard. Watch out, Didier Gadou, they’re coming for you.Le Barça fait LA perf de la semaine, en s’imposant en Russie.  Ca ressemblait plus à Stalingrad qu’à Moscou, pour le CSKA. En prendre 19 à domicile n’a pas du arriver souvent à l’ami Messina.

Kaunas force le destin en Turquie, et prend l’EFES. Marko Popovic, en mode Bomberman, pose un guilleret 7/10 à 3 pts. Tout de suite, c’est plus simple. Joan Plaza est toujours en poste, mais Mad Vlad peut se réveiller n’importe quand…

Tel Aviv évite de rentrer dans le mur et gagne à Berlin…  2 petits points suffisent pour avoir une jambe ½ au Top 16, ce qui est toujours mieux que deux jambes chez Lidl…

  1. Chalon se tire une 2e balle dans le pied en perdant contre Malaga au Colisée. Blake Schilb fait mieux à l’éval (34) que le reste de l’équipe (32). Kosta Perovic fait pire (-3) que tous les autres joueurs du match.  Pour se qualifier, il suffira de battre Sienne, l’Asseco Prokom et l’Alba Berlin. Facile quoi.

  1. Les frères Lavrinovic étaient séparés (en club) depuis des années. Les réunir n’est pas synonyme de grand succès statistique à chaque fois, même si leur équipe domine sa poule. Il faut dire qu’une ossature de base Lavrinovic/Lavrinovic/Kaukenas/Jankunas, soit potentiellement le ¼ d’une possible équipe nationale, ça aide. Et Javtokas est toujours sur le flanc.
  1. Le Pana se met dans la panade après la défaite –à Athènes!- face au Khimki Moscou. Le nom de Jason Kapono circule, mais de là à savoir si l’ancienne superstar (sic) des Bobcats sera celui qui ramènera l’équilibre dans la Force… N’est pas Zeljko qui veut…

  1. En perdant à domicile contre les Reds, Sergio Scariolo optimise ses chances de peut-être réussir à passer à la trappe. Du Pento, des fringues Armani… Ca sent le bling-bling à plein nez…

  1. Vitoria n’est pas au top dans le ghetto, contrairement à Francky Vincent... Zagreb enregistre la première victoire de son histoire en EL, face à un prétendant au Top 16, pour ne pas dire plus. Mais ça c’était avant, sans lunettes Krys. Miguel Tengolapelota (11 pts) domine Fabien Talkative (6 pts).

  1. Bamberg tape le Partizan dans sa salle. Léo Westermann passe à côté (3 pts), mais continue à apprendre. Comme quoi, sans se comparer à Ginobili, on peut exister dans une compétition majeure.

  1. Madrid continue calmement sa route, et arrache un succès à Ljubljana. Mirza Begic confirme, semaine après semaine, son statut d’escroquerie potentielle.

  1. D’ici deux journées, les carottes seront cuite, la pâte sera dans le moule, etc… Le Top 16 se dessine, mais c’est pour l’instant sans Chalon, même si on y croit toujours. En attendant, le cuisinier secoue les nouilles…
  1.  Alors que le jeu Européen se libérait enfin du contrôle absolu et de sa rigueur ultra-défensive, en 1999, un OVNI du basket a gagné l’Euroleague. Sans être l’équipe la plus riche, ni la plus talentueuse, Zalgiris remporte la compétition et renoue avec un passé datant de l’empire soviétique… Quelques images :

La question essentielle : Vous n’avez pas vu Mirza ?

Le MVP : Bobby  Brown (Sienne), 31 d’éval

Le MVPire : Kelvin Rivers, du Khimki Moscou, avec -6 en 23 minutes. Philipp Neumann (Bamberg) fait presque pire : -6 aussi, mais en 5:40. Faut dire que 4 fautes en aussi peu de temps…

Le cinq de la semaine : Blake Schilb (Chalon, 34), Bobby Brown (Sienne, 31), Semih Erden (EFES, 29), Jerrel Curtis (Besiktas, 25), Vassilis Spanoulis (Olympiacos, 25)

Tags :
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (1)

  1. maksim

    Très sympa mais un peu tard non?

    Pourquoi publier ça 2 jours et 1/2 après le dernier match?