Quand Jacob Pullen revient sur son passeport géorgien

Dans une interview pour Slam Online, Jacob Pullen est revenu sur les bienfaits de son passeport géorgien.

Comme beaucoup de joueurs américains qui évoluent sur le Vieux Continent, le meneur Jacob Pullen (24 ans, 1m83) possède un passeport européen. Pour le Barcelonais, il est géorgien. Pourquoi ce pays ? Dans un long entretien pour Slam Online, Jacob Pullen a expliqué comment cela s’était produit. C’est lors de sa rencontre avec Igor Kokoškov, sélectionneur de la Géorgie et à l’époque assistant-coach des Suns, à Phoenix en 2012 que ce dernier lui en a fait la proposition. Dans l’histoire il n’était évidemment pas question d’amour du pays dans l’histoire mais bien de choix de carrière (et donc d’argent).

« Maintenant chaque équipe de top-niveau européen me signera parce que j’ai un passeport (européen). Un passeport c’est beaucoup d’argent. Vous en avez un, c’est comme si vous étiez de l’or; tout le monde vous veut ».

Les mots sont cashs mais Jacob Pullen a au moins le mérite d’assumer la situation. A noter que le meneur étasunien avait participé à l’Euro Basket 2013 avec son pays d’adoption. Son apport avait été non négligeable puisqu’il avait tourné à une moyenne de 16,4 points, 2 rebonds et 2,9 passes décisives de moyenne. Mais pas sûr qu’on le revoit lors de l’édition 2015, un naturalisé en chassant parfois bien vite un autre.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.