Jamal Shuler et la question de la fatigue

Face à Gussing, Jamal Shuler a reconnu que les Nanterriens avaient un peu souffert de la fatigue.

Face à Gussing, Nanterre a pu compter jusqu’une quinzaine de points d’avance mais au final les joueurs de Pascal Donnadieu ne se sont imposés que de trois points (89 à 86). Comment expliquer que l’équipe ait montré deux visages aussi différents lors des deux périodes ? Pour Jamal Shuler il faut tout simplement chercher les racines de cette baisse de régime dans l’énergie donnée dans la rencontre de dimanche à Limoges en championnat mais aussi dans la qualité du jeu proposé par leurs adversaires autrichiens. « Gussing est une équipe qui joue dur, qui est montée progressivement en régime alors que de notre côté on avait un peu de fatigue liée au match de ce week-end face à Limoges. On n’a pas pu donner le meilleur de nous-mêmes en deuxième mi-temps ».

C’est grâce à leur sang-froid et à leur avance que Jamal Shuler and co ont pu s’éviter la défaite. « On a juste mis nos lancers-francs à la fin. On avait aussi une avance qui nous a sauvé aussi. La combinaison des deux nous a permis de conserver la victoire ».

Pour Nanterre la place est désormais à une petite plage de repos car ils ne reprendront du service que mardi prochain en championnat avec la réception de Cholet Basket. Cette pause ient en tout cas à point nommé pour recharger des batteries pas loin d’être à plat.

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.