Jan Vesely, chouchou des scouts NBA

La République Tchèque a donné naissance à l’un des plus gros prospects européens des prochaines années

« Vesely a été référencé par beaucoup comme le Blake Griffin européen »

Cette description de Jan Vesely est tirée du dernier numéro de SLAM Magazine. La comparaison est surprenante aux premiers abords mais quand on y pense, ce n’est pas tiré par les cheveux. Hormis le fait qu’il soit catalogué comme des machines à dunker, les deux joueurs ont un point commun que personne ne pourra leur enlever : ils sont tous deux considérés comme les plus gros potentiels de leurs continents respectifs.

Récemment nommé Espoir de l’année par la FIBA Europe, Vesely déchaîne les passions au pays de l’Oncle Sam. Et pour cause, à 20 ans seulement, le jeune tchèque est devenu l’un des plus grands artistes du succès du Partizan.

Family affair

Le sport est une affaire de famille chez les Vesely. Avec une mère volleyeuse professionnelle et un père ancien joueur pro et coach, les enfants Vesely n’avaient d’autres choix que de percer dans cette branche. Alors que Jan fait fureur sur le Vieux Contient, sa petite soeur de 15 ans a choisi de poursuivre sa formation aux Etats-Unis.

En 2008, il avait été désigné star montante d’Euroleague après avoir tenu Ramunas Siskauskas à 10 pts en 32 minutes. Fort de sa défense et de sa polyvalence en attaque, Vesely a gagné la confiance de son coach et par la même grapiller des minutes de jeu au point de devenir l’un des cadres de l’équipe.

L’étoile du Partizan

Après un Final Four de folie où il avait enflammé Bercy en demi-finale face à l’Olympiades (13 pts, 10 rbds et 4 pds), Vesely choisit de parfaire son apprentissage en résignant un an au Partizan sous les ordres de Dusko Vujosevic. Sauf que tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Vujosevic a préféré les billets verts que lui proposaient le CSKA Moscou, laissant ses jeunes loups du Partizan sous les commandes de Vlada Jovanovic.

Nouvelle saison, nouveaux objectifs. Les années passent mais ne se ressemblent pas et le Partizan débutait la saison avec quelque difficultés. Qualifiés pour le Top 16, les Serbes ont fini bons derniers de leur groupe et sortaient par la petite porte.

Joue la comme Griffin

Mais du haut de ses 2m10, Vesely n’a cessé de progresser individuellement. Le Tchèque a élargi sa palette de dunks et squatté les Top 10 Euroleague cette saison, à l’image de … Blake Griffin.

« Je suis un joueur très dynamique athlétique et ils disent que je suis un des meilleurs joueurs en Europe. J’excelle au contre, dans le jeu en transition et au dunk. » se décrivait-il pour SLAM.

S’il doit encore apprendre à se créer son propre shoot et prendre un peu de masse musculaire, nul ne doute que sa marge de progression est encore énorme et qu’il peut vite devenir une arme redoutable

La NBA pour cible

L’année dernière, Vesely avait décidé de ne pas participer à la grande cérémonie de la draft. Cette saison, son nom sera sans aucun doute cité lors du premier tour le 23 juin prochain et on ne tardera pas à le voir fouler les parquets NBA. A moins que le lock-out ne s’en mêle. Et si c’est le cas, les grosses écuries européennes n’hésiteront pas à sortir les dollars dans l’espoir de séduire Vesely. Quoiqu’il en soit, son avenir est de l’autre côté de l’Atlantique :

« C’est mon rêve de jouer en NBA. Je ferais tout pour y aller. » confiait-il dans une interview donnée à Sports Illustrated.

Tags : ,
Comments

Commentaires (8)

  1. Testo

    Il a quand meme fait un mauvais debut de saison en Euroleague. Heureusement qu'il etait un peu meilleur en top 16 et que les scoots regardent presque uniquement les resultats les plus recents.

    Sinon, dans le genre grand talent europeen, il faut pas oublier Valanciunas.

  2. fanch

    et il pratique le basket, comme…Blake Griffin! Ils ont rien à voir au niveau du jeu.

  3. ld21

    Blake Griffin … :| le jour où il defend comme Vesely, qu'on m'appelle …

  4. el gaucho

    Les deux ont d'immenses qualités mais ils ne jouent pas au même poste…

    Vesely aura du mal s'il part tout de suite en NBA… Il a besoin d'un an encore dans une grosse écurie EL pour développer son jeu.

    C'est clairement le potentiel d'un Nowitzki…

  5. OscarAbine

    Le problème, c'est qu'en NBA, ils vont lui dire "oh lala, faut que tu prennes du poids, mange ça". Et que ça risque de jouer sur ses qualités athlétiques et de rapidité.

    Et c'est vrai qu'il aurait tout à gagner à mûrir encore un peu en EL.

  6. Bodiroga04

    +1000

    Il vont également le pousser à fond à jouer sous le cercle alors qu'il se débrouille très bien en 3 en réussissant à défendre sur des joueurs plus petits et plus vifs et en cavalant comme un lapin sur les transitions. Un ancien coach de Gasol en espoir (je ne me rappelle plus de son nom) avait dit qu'il était déçu du style de jeu que ce dernier avait développé depuis qu'il est en NBA. Il disait justement qu'il avait beaucoup perdu en vitesse et en explosivité et qu'il est aujourd'hui beaucoup moins efficace à l'extérieur de la raquette. Enfin bon, si Vesely réussi à avoir une carrière à la Gasol, pourquoi pas