Jason Kapono quitte le Panathinaikos

L’ailier US n’est plus un joueur du Pana.

Jason Kapono et le Panathinaikos, voilà une histoire belle et bien terminée. En effet, l’ailier US avait demandé au club grec de le libérer de son contrat n’étant pas satisfait de son temps de jeu. Il faut dire que son instabilité chronique, notamment sur le plan défensif, n’a pas aidé à convaincre son désormais ex-entraineur, Argiris Pedoulakis, de lui donner plus de minutes. En Euroleague, Kapono tournait à seulement 7,4 points en 15 minutes de temps de jeu.

L’ailier est donc désormais libre de trouver un nouveau contrat.

Tags : ,
Comments

Commentaires (7)

  1. GW

    7 points en 15min c'est rentable !

    Si Keselj avait eu les memes stats à Oly ou à Valence, pas sûr qu'il serait en Pro A cette année…

  2. Buk

    … (pardon) donc je disais la balance était négative.

    D'ailleurs les derniers beaux matchs du Pana ont été fait avec un Kapono quasi- en stand-by sur le banc. Les équipes de Pedoulakis ont toujours démarré par leur défense…

    Il paraitrait que Kapono arrête le basket tout court.

  3. Péricl&egrave

    Il avait plutôt bien commencé. Il compensait sa méforme physique par un une certaine intelligence de jeu. Il ne se contentait pas que des shots extérieurs s'il était en échec, et proposait quelque bonne situation en postup. Ces dernières semaines, l'adresse n'a pas évolué significativement et il commençait limite à surjouer en attaque (dans l'aspect création).

    Sa défense n'était pas démente mais je trouve qu'elle était correcte.

    Avec le départ de Panko, et l'arrivée de Gist, le PAO se concentre sur une dimension physique (même si Gist est une supercherie tant en défense qu'en attaque) et athlétique. Panko/Kapono, ça pouvait être intéressant, super académique, avec possibilité de zapper du poste 3 à 4 entre les deux. Gist ne peut que faire du 4 (pour l'instant sans succès – ou bien très éphémères et volatiles – ) et du poste 5 (son meilleur match y'a 15jours).

    Tant pis pour Kapono, on en attendait pas grand chose, c'était un pari. Un pari raté. Rien de grave. Ou plutôt, le tableau de chasse des revrues s'étoffe après Armstrong, Gist, Banks, Skordilis….. et j'oserais dire Sofoklis (si d'ici la fin de saison ça ne s'améliore pas)…

    On repart avec Maciulis/Bramos sur le poste, que du sérieux, dévoué, actif (malgré un peu de précipitation…) et Giannopoulos qui aura peut être quelques minutes en euroleague tant il est bon et méritant en esake.

    C'est quand même un mini exploit d'être encore en course pour les 1/4 (rien n'est fait). Et là Pedoulakis fait du bon taf en la jouant à l'étouffée. Y'a pas trop d'option pour le moment. Si juste il avait éviter de faire jouer 30min à Diamantidis en esake…