JD Jackson : « On part à la guerre »

Le technicien manceau attend de ses joueurs un comportement de guerrier sur le terrain.

Que ça soit sur ou en-dehors du terrain avec le public, JD Jackson, l’entraineur du MSB, veut des guerriers, du fight dans le bon sens du terme. Dans la série la plus « bizarre » des quarts, l’avantage du terrain pourrait être une donnée primordiale eu égard aux matchs aller et retour. Face à des Nancéiens tout aussi motivés, le technicien prévient : son équipe ne devra pas se contenter d’être en mode suiveur mais devra prendre des initiatives.

« Nous sommes obligés d’agresser. C’est la condition sine qua non pour passer ce tour, voire plus. Je veux que l’équipe joue sans attendre d’être bousculée pour réagir » (Ouest-France).

Car perdre une qualification avec deux défaites à domicile serait forcément un coup dur pour les Manceaux.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (5)

  1. GW

    Taylor Rochestie ou le plus gros talent gaché par son coach…

    On reprochait à Antoine Diot de ne pas assez prendre l'initiative, mais comme au dernier match on va demander à Taylor de faire du Diot c'est à dire défendre, appliquer les systèmes c'est à dire alimenter Batista et mettre en position de shoots Acker, Eito et Sommerville.

    Et s'il n'est pas trop fatigué, prendre quelques shoots…

    JD Jackson ne semble pas prendre conscience que quand Rochestie avait un back up et avait la liberté de produire du jeu c'était le plus gros talent individuel de Pro A…

    Si Le Mans sort ce soir avec une qualité de jeu aussi médiocre qu'au match retour, j'espère qu'on ne fera pas porter le chapeau aux joueurs.