JD Jackson : « Dashaun Wood est un meneur patron »

Satisfait du match réalisé par ses joueurs, l’entraineur du Mans JD Jackson a notamment mis en valeur la prestation de son meneur Dashaun Wood.

Sur la victoire

« Notre intensité, notre cohésion défensive était plus forte que je ne l’attendais. On a fait les efforts, on s’entraîne dur. Il y’a eu des arrivées donc encore beaucoup de choses à voir. Je les sentais bien au shooting, les gars étaient très alertes, très concentrés. Ça c’est un point très positif pour nous car cette année il y’aura énormément de matchs contre de très fortes équipes dans des ambiances pas toujours très faciles ».

Sur l’impact du secteur intérieur et les rotations

« Dès l’entame du match on avait ciblé Sean May. Il n’était pas question de la laisser jouer en attaque. Il fallait aussi le faire défendre parce que c’est une chose de défendre comme des malades sur lui, il fallait aussi qu’il se fatigue, qu’il défende. Sur le duel à la mène avec Andrew, avec cet axe 1-5 très important pour les deux équipes, on a largement gagné ce soir (vendredi). Après sur les rotations et la défense, avec Dounia et Pape on était vraiment très fort dans le deuxième quart-temps avec beaucoup d’activité face à une équipe qui attaquait. Et ceux qui n’étaient pas très impliqués en première mi-temps, je pense notamment à Eito, Terry et Duggins, les trois ont ensuite pris feu et nous ont porté dans la deuxième mi-temps; avec toujours cet axe 1-5 avec un meneur patron qui organise et distribue et JP qui pèse à l’intérieur. Mais on ne va surtout pas s’enflammer, ça n’est qu’un match ».

Sur Dashaun Wood

dashaun-wood« Dashaun c’est un patron, il ne va pas juste écouter le coach. Il savait qu’il allait être ciblé, il sait qu’il a fait sensation. Il est venu pendant le match me demander comment je peux lancer un tel joueur etc Ce sont de vrais dialogues de meneur, il n’est pas du tout dans une logique je vais péter le match moi-même. L’essentiel pour lui c’était que l’on joue bien ensemble. Comme c’était un match où l’écart s’est fait tôt, il n’a pas eu besoin d’être décisif. D’habitude c’est dans le money-time qu’il met la plupart de ses shoots. On est content de lui jusque là. Mais il faut que tout le monde participe sinon il va être ciblé et ça va casser notre jeu ».

 

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.