JD Jackson qui pleure, Philippe Hervé qui rit

Le Mans avait parfaitement débuté la saison avec 2 victoires mais, face à Orléans samedi, les hommes de JD Jackson se sont laissés surprendre. Une certaine forme de laxisme qui n’a pas du tout plu au coach.

C’est sous les paniers, à l’image de l’ASVEL, que les Manceaux ont perdu le match samedi. 38 rebonds à 30 face à son public et une raquette souvent absente offensivement, JD Jackson a clairement pointé du doigt ses intérieurs.

« On a été complètement mangés dans ce domaine », pestait après coup JD Jackson dans Ouest-France. « C’est inexcusable et il faut que ça nous serve de leçon à l’avenir car on ne gagnera pas beaucoup de matchs comme ça ».

« On avait aucune fixation à l’intérieur. On a jamais véritablement bastonné dans ce domaine. »

« Je suis vraiment déçu de la tournure des événements. On n’a jamais véritablement mis la main sur le match. »

De son côté, Philippe Hervé était lui plutôt satisfait de la tournure des événements justement. En embuscade pendant toute la partie, Orléans a réussi à faire la différence sur des petits détails en fin de match qui lui ont permis de s’imposer 72-76.

« J’aime bien nos 16 rebonds offensifs », déclarait tout sourire Philippe Hervé. « En lisant la feuille de stats, j’aime bien aussi nos 36 tirs intérieurs. Mais aussi nos 21 passes décisives ».

« J’ai beaucoup aimé la mentalité de l’équipe qui n’a jamais lâché. On a su revenir plusieurs fois dans le match en élevant à chaque fois notre niveau d’intensité ».

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.