Jean-Denys Choulet : « Il va falloir du temps pour préparer cette équipe et y croire »

Après la lourde défaite de Chalon face à Nanterre lors du Match des champions, le coach Jean-denys Choulet réclamait que l’on fasse preuve de patience avec son groupe.

95 à 69… Le score du Trophée des champions 2017 veut tout dire : Chalon a été surclassé par Nanterre92. Les Bourguignons ont affiché de grosses lacunes des deux côtés du terrain. Cependant, le coach Jean-Denys Choulet reste persuadé que son groupe a les moyens de bien faire les choses. Mais il demande aussi que l’on fasse preuve de patience.

« On n’est absolument pas prêt. Sur les rotations défensives, c’est une catastrophe. Du coup on n’est pas prêt collectivement au niveau de l’attaque parce qu’on a récupéré deux joueurs cette semaine. On est depuis douze jours en déplacement mais ce sont des excuses pour faire joli. On s’est surtout fait marcher dessus, incapable de défendre pendant vingt minutes, bouffer par tous les joueurs de Nanterre les uns après les autres… Ce soir (hier) il n’y a rien, c’est le néant défensif […] Dès qu’il y’a un petit grain de sable dans la mécanique tout s’écroule complètement. Je pense que l’on a un groupe avec des joueurs de valeur par contre on n’est pas en place du tout. On travaille dur pour s’en sortir ou alors on se dit que l’on s’est trompé partout et qu’il faut virer tout le monde. Je suis déçu non pas du recrutement mais de la façon dont on laisse aller les choses. Je pense au fond de moi que l’on aura une équipe compétitive. Il faut que l’on attaque les matchs en se disant « le gars que je défend il ne marquera pas de points ». Il va falloir du temps pour préparer cette équipe et y croire. Il faut aussi s’enlever de la tête que l’équipe présentée n’est pas celle qui a été championne de France. Je suis toujours partisan de faire confiance aux joueurs. Je pense que pas mal d’équipes auraient pris vingt points par Nanterre ce soir (hier). Je demande à tous d’être un peu patient avec nous, de respecter ce qui a été fait, d’aider cette équipe. Une équipe malade en lui mettant la tête sous l’eau on n’arrivera pas à l’aider ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.