Jean-Denys Choulet : « Je suis comblé car on met 92 points »

Après la victoire à Nanterre, le coach chalonnais Jean-Denys Choulet était satisfait de voir ses joueurs retrouver leurs sensations en attaque.

mous-fallJusqu’à présent Chalon avait du mal à mettre en place son jeu d’attaque. Mais sur le parquet de Nanterre92 les Bourguignons ont retrouvé leurs sensations pour la plus grande satisfaction de leur coach Jean-Denys Choulet. Le technicien a aussi fait part de sa satisfaction face à la défense proposée.

« En venant ici on avait l’intention de démarrer très fort en défendant dur sur les duels. Cette année on défend un peu plus que les autres années mais je ne suis pas adepte des matchs à 54-50. J’étais en crise car je ne savais pas comment arriver à faire mettre des points à cette équipe-là. Que je sois plus mauvaise défense du championnat en général ça ne me dérange pas trop mais plus mauvaise attaque du championnat ça me dérange beaucoup parce que j’attaque beaucoup d’importance à l’attaque car la défense c’est plus une question d’énergie et de volonté. Etre bon défenseur ça tient beaucoup au joueur alors que l’attaque c’est différent. Ce soir (hier) je suis comblé car on met 92 points; ça faisait longtemps que ça ne nous était pas arrivé, en tout cas cette saison. C’est une victoire d’équipe car ce qui nous fait gagner ce soir (hier) ça n’est pas le cinq de départ mais Axel Bouteille et Marek Mejeris qui ont été très bons dans leur entrée. Marek avait un peu de pression car je lui avais botté les fesses dernièrement. J’espère que ça va le lancer. Axel, lui, a été énorme, juste énorme. Ce qui leur a fait ça n’est pas moi qui l’ait mis en place, c’est du made in Axel. C’est lui qui les amusé tout seul pendant un moment avec ses petits tirs. Après soyons honnêtes on ne pensait pas gagner ici car Nanterre fait un début de saison brillant. Jérémy a retrouvé son adresse. J’avais dit à tout le monde avant qu’il allait faire un gros match ici. Il était en souffrance totale; il ne mettait pas un tir, ne mettait pas un pied devant l’autre. Là il a humé l’air de Nanterre, qui n’est pas ce que je préfère moi, mais apparemment ça lui a fait du bien.

Quand Nanterre remonte ? On ne pouvait qu’être inquiet sachant les artilleurs qu’il y’a en face. Mais cette année j’ai un petit peu plus de garanties de voyage avec la défense que l’on propose. Je suis content de notre défense. Après l’attaque on aura un peu de temps pour faire comprendre à certains qu’ils sont sur le terrain pour shooter. Je suis toujours en colère quand on refuse un tir ouvert, ça c’est quelque chose qui m’exaspère. Quand un joueur refuse un tir ouvert il joue avec l’adversaire. Forcer les shoots ça me gonfle mais ce qui m’énerve encore plus c’est ne pas prendre les tirs ouverts. Ce soir (hier) je suis content de l’attaque et de la défense et c’est la première fois de la saison que je le dis. J’espère que je pourrais le redire mardi et les semaines suivantes ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.