Jean-Denys Choulet n’a pas apprécié la pause liée à la fenêtre internationale

Dans L’Equipe, le coach chalonnais Jean-Denys Choulet est reevnu sur les conséquences de la trêve internationale.

Après la pause liée aux matchs internationaux, les clubs de Pro A vont reprendre du service à partir de ce vendredi. Mais la question est de savoir s’ils auront réussi à conserver le rythme. En effet, il n’était pas toujours facile pour les équipes d’organiser leur temps pendant cette pause forcée. Entrainement ou jours de repos telle était un peu la question. Mais surtout, certains techniciens, comme Jean-Denys Choulet à Chalon, ont du composer sans plusieurs de leurs joueurs. « Les mecs, ils reviennent un jour avant notre départ pour Monaco (aujourd’hui). Et on fait quoi ? On travaille comment quand les meilleurs joueurs ne sont pas là ? On ne peut rien faire, on ne peut pas bloquer les mecs. Et on ne joue pas des matches amicaux avec une moitié d’équipe. Comment expliquer ça à des gens qui sont dans des bureaux et qui n’ont jamais coaché ? » (L’Equipe). 

Pour Chalon cette pause aurait pourtant été salutaire pour travailler avec un groupe complet quand on voit les difficultés sur le début de saisons (deux victoires seulement en dix rencontres). Mais la pause de février devrait être encore plus longue pour l’Elan puisque l’équipe ne devrait pas participer à la Leaders Cup.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.