Jean-Denys Choulet « n’a pas de baguette magique »

Alors que Chalon a encore concédé une défaite face à Dijon, Jean-Denys Choulet ne pouvait qu’une fois de plus constater l’ampleur de la tâche.

Jean-Denys-Choulet-MerciecaCette saison c’est opérations portes-ouvertes à Chalon. Sauf que l’Elan ne le fait pas de bon cœur. En difficulté depuis le début de la saison, l’équipe bourguignonne n’arrive pas à trouver une dynamique, l’arrivée au poste d’entraîneur de Jean-Denys Choulet n’ayant pas provoqué de choc psychologique. Ce week-end face à Dijon, Chalon a ainsi mis fin à une série de dix ans de victoires à domicile. Mais le technicien refuse catégoriquement de baisser les bras comme il a pu l’expliquer après le derby.

« Je n’ai malheureusement pas de baguette magique mais tout ce que je peux vous dire c’est que l’on va bosser. Tout ne va pas rester impuni. On a décidé le staff et les dirigeants de ne pas baisser les bras et que s’il faut faire des choix on fera des choix ».

Dans le viseur ? Certains cadres comme Bostic, censé prendre la relève de Blake Schilb ce qui n’est pas une mince affaire, et Brockman qui n’arrive pas à trouver le même rendement que lorsqu’il portait le maillot de Limoges.

« On présente un spectacle pitoyable. On est surtout en droit de se poser de sérieuses questions par rapport au rendement et à l’implication de nos joueurs étrangers. Quand des joueurs cadres se cachent et refusent des shoots ouverts, ce n’est pas décent » (Le Journal de Saône et Loire).

Des mouvements de joueurs sont donc à prévoir prochainement même si la marge de manœuvre financière que possèdent les dirigeants chalonnais n’est pas illimitée.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.