Jean-Denys Choulet n’a pas oublié le dernier déplacement au Rhénus

Ce mardi Jean-Denys Choulet et l’Elan Chalon vont retrouver le Rhénus, lieu de leur élimination en playoffs l’an dernier.

Il y’a des matchs toujours un peu plus particulier que d’autres pour un coach ou un joueur. Pour Jean-Denys Choulet et Chalon, celui de l’an dernier au Rhénus lors du match 3 des quarts de finale des playoffs est à placer dans cette catégorie. Lors de cette rencontre, le technicien bourguignon avait reproché l’arbitrage notamment l’anti-sportive sur l’ailier Kris Joseph (parti à Dijon lors de l’intersaison). A la fin de la rencontre, il avait même eu un accrochage verbal avec l’un des spectateurs à qui il reprochait des insultes tout au long de la rencontre. Aussi, s’il n’a toujours pas digéré le sort de ce match, c’est aussi pour les conséquences sportives et financières qui en ont découlées.

« Si on gagne cette belle, on est européen. Et si on est européen, on garde Slaughter. Ça, c’est quelque chose d’extrêmement pénalisant. En plus on perd 150 000 euros. Cette année, on a une équipe, sur le papier, bien moins forte que la saison dernière, on a souffert et tout ceci découle aussi de cette défaite à Strasbourg » (DNA).

Si Chalon ne veut pas à nouveau quitter Strasbourg avec le goût de la déception, il lui faudra trouver les clefs pour contourner la défense alsacienne. Lors du match aller, les Bourguignons n’avaient marqué que 52 points, leur plus faible total de la saison alors qu’ils tournent en moyenne à 74 points par rencontre (15e attaque de Pro A juste derrière…Strasbourg).

Crédit photo : F.Blaise

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.