Jean-Denys Choulet : « On est enchanté de la saison que l’on fait »

En conférence de presse Jean-Denys Choulet est revenu sur la très belle saison qu’effectue Chalon.

Jean-Denys ChouletEn conférence de presse Jean-Denys Choulet avait le sourire. Il y’avait de quoi car au terme du match 4 Chalon pouvait avoir le sentiment du travail accompli. Les Bourguignons ont parfaitement maîtrisé le match 4 et obtenu un billet pour la finale des playoffs. Saluant le travail défensif réalisé par l’ensemble de ses joueurs, le technicien était surtout satisfait de voir le plan de jeu respecté. Il n’a pas manqué de souligner également à quel point la saison de l’Élan était pour le moment réussie.

« On a maîtrisé ce match pratiquement du début à la fin. On a fait en gros ce qu’on voulait au niveau défensif. On parle souvent de notre attaque mais je pense qu’à la mi-temps on les avait laissé où il fallait. Je ne dirais pas comme mon collègue que la défense est notre fond de commerce mais on est capable aussi de le faire de temps en temps. On était très frustré sur le match précédent, je m’en étais ouvert en conférence de presse. On était très frustré de la façon dont ça s’était passé mais encore une fois jamais sur la victoire du Paris Levallois. Quand on ne prend que des bribes de la conférence c’est toujours un problème. C’est pour ça u’au départ je ne voulais rien dire du tout. Je n’ai jamais pleuré après l’arbitrage pendant le match 3; je n’ai pas plus pleure ce soir (hier). J’ai réclamé des choses que l’on devait réclamer mais c’est mon travail de le faire. Je n’ai pas trop apprécié ce qui a été dit après, qu’on n’accepte pas quand ça joue dur. On peut jouer dur ça n’est pas le problème. La différence ce soir (hier) c’est qu’il y’a eu un arbitrage cohérent. Mon but ça n’est pas de faire des matchs en 45 points tout le monde le sait. Mon but ça n’est pas de faire des fautes à +21 à la fin quand tout est joué.

(Ekena) Ibekwe a fait un très gros travail en défense; Moustapha (Fall) aussi. Demandez aux Parisiens si c’était facile de venir shooter dans la raquette. On n’est pas une grosse équipe. On a une équipe qui a des éléments de valeur. Certains faisaient la comparaison avec Roanne 2007. J’ai fait tourner Ibekwe sur les postes 4 et 5 car on avait été en difficulté lorsqu’ils jouaient avec deux postes 4. Avec Ibekwe c’est un peu plus facile car il est encore plus mobile que Moustapha. C’est un travail collectif. C’est le travail du gars qui me fait les vidéos, c’est Maxime Pacquaut qui est le deuxième assistant. Il fait un travail remarquable au niveau de la vidéo et ça me permet moi d’apporter des solutions aux joueurs. On n’a pas la meilleure équipe du championnat. On a une équipe qui s’entend bien, on n’a pas de tête de lard. On va en finale et on est très content. Le président va être content car on est sur d’avoir la BCL. On peut aussi faire l’Eurocup mais c’est lui qui choisira. Moi tout me va. Ce soir (hier) on est enchanté de la saison qu’on fait. Qui aurait pu prédire au début de saison que l’on serait deuxième du championnat et finaliste des playoffe ? Personne et moi le premier.

Les deux jours de repos en plus ? Çà n’a pas vraiment d’importance, en plus je n’ai pas de gars qui sont très calmes. Les jours de repos je préfère à la limite qu’ils s’entraînent. J’en ai quand même qui font des allers-retours Chalon-Paris et il y’a des fois où je suis un peu en souci avec ça. On met des entraînements le matin pour être sûr qu’ils ne sortent pas le soir. En plus on est en plein dans les finales NBA et il y’a deux clans dans l’équipe, les fans des Warriors et ceux de Cleveland; c’est un bordel monstre. Ce soir (hier) je vais être tranquille on sera dans le bus (il sourit).

Maintenant on y croit, on n’est pas là pour faire de la figuration. Ils en veulent, ils ont les crocs sortis. Mais ça sera dur. Je ne sais pas sur qui on va tomber mais j’ai énormément de copains au Rhénus donc j’aurai grand plaisir d’y retourner. L’avantage du terrain ? Ça pèse. Nous on n’a pas perdu chez nous. Au Colisé ça pèse, à Levallois un peu moins ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.