Jean-Fred Morency : « Parler de frustration n’est pas assez fort »

Après avoir complètement craqué dans le dernier quart-temps, Pau a laissé la victoire à Cholet, ce que regrettait Jean-Fred Morency.

morencyUn match se gagne au bout de quarante minutes mais cela les joueurs de l’Elan Béarnais l’ont visiblement oublié lors de la rencontre face à Cholet Basket. Car les hommes de Claude Bergeaud ont encaissé un incroyable 37-18 dans les dix dernières minutes. Oubliant de défendre, l’équipe paloise a d’elle-même laissé son adversaire prendre confiance et enquiller les shoots assassins. Pour Jean-Fred Morency le sentiment qui prévalait à l’issue de la rencontre était plus que de la simple frustration.

« Ce soir, parler de frustration n’est pas assez fort. Il n’y a pas de mot. On donne complètement ce match à notre adversaire. Sur leur zone, on manque de gestion, on prend des shoots trop rapides. On s’est vu gagner trop tôt et lorsqu’ils nous ont sauté à la gorge, on a « pété un cable ». C’est compliqué de s’entraîner depuis deux semaines en raison de nos problèmes d’effectif alors il faut que l’on récupère nos blessés et qu’on gagne des matche » (France Bleu Béarn relayé par le site de Pau).

 

Avec un bilan de deux victoires pour cinq défaites, l’Elan Béarnais occupe actuellement l’avant-dernière place du classement, synonyme de relégation en Pro B. Bien sûr rien n’est fait pour le moment mais les Palois vont devoir faire fi des blessures et retrouver davantage de cohésion défensive pour se mettre à l’abris d’une nouvelle désillusion comme ce qu’ils ont connu face à une équipe choletaise qui n’avait pourtant pas l’allure d’une forteresse imprenable.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.