Jean-Louis Borg : « Qu’est-ce-qui est autorisé et qu’est ce qui ne l’est pas ?

Jean-Louis Borg, entraîneur de la JDA Dijon, a regretté le jeu parfois trop agressif des joueurs du Paris Levallois.

L’analyse du match
« On a fait un match défensif cohérent même si on a commis quelques erreurs sur des situations que l’on connaissait. On ne peut pas dire que l’on a fait plus de grossières erreurs que ça. Malheureusement on a été dominé dans le secteur poste 5. Une fois de plus on voit que l’absence de Zach  nous est préjudiciable des deux côtés du terrain, avec Fenn qui n’était pas en état de jouer ça devenait compliqué.

Après on regrette offensivement de trop nombreuses pertes de balle, des mauvais choix à des moments-clés de la rencontre. Ça c’est le discours qui est tenu par rapport au contenu de notre prestation de ce soir (hier). Après on ne va pas partir dans des délires, dans des analyses plus poussées que ça. Mais c’est dur pour nous de se remettre à expliquer aux joueurs certaines situations. On est tombée sur une équipe de Paris qui était dans une situation compliquée, qui à l’évidence avait décidé d’être très très très agressive. Chose qu’ils ont très bien fait.

Après la question est simple : qu’est-ce-qui est autorisé et qu’est ce qui ne l’est pas ? Et nous on a eu le sentiment d’être frustré par rapport à ce qui s’est passé pendant quarante minutes. Pour résumé on n’est pas très satisfait dans l’ensemble de notre prestation, mais pas uniquement de cela. C’est pénible car ça permet à une équipe de jouer dans un registre qui n’est pas obligatoirement toujours autorisé. Mais il faut féliciter Paris ».

Sur la question de la fatigue
« Je ne les ai pas senti plus fatigué que ça. Mais il nous manque une rotation importante au poste 5. Après on a été handicapé par les fautes très rapidement. L’effectif qui est le notre n’a pas changé donc on doit faire en sorte. On a enchaîné les matchs mais ce qui m’inquiète c’est la blessure de Riley, il y’a plus que glissade. Si on retrouve Zach et que derrière on perd Mykal ça va devenir très compliqué pour nous. Çà n’est pas que la fatigue car nos rotations ne sont pas toujours au niveau de ce que l’on peut souhaiter. On tire sur pas mal de joueurs ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.