Jean-Louis Borg devrait honorer sa dernière année de contrat avec Dijon

Selon les informations du Bien Public, Jean-Louis Borg devrait honorer sa dernière année de contrat avec la JDA Dijon.

Update : Alors que l’on pensait que Jean-Louis Borg pourrait aller voir ailleurs, c’est finalement le président Michel Renault qui devrait s’en aller précise Le Bien Public. Cela devrait donc clore la rumeur ASVEL.

15.04 Dans les colonnes du Basket Hebdo de la semaine, le président de la JDA Dijon a expliqué que Jean-Louis Borg avait jusqu’au 13 avril pour indiquer au club s’il souhaitait ou non honorer sa dernière année de contrat. Régulièrement, le nom du technicien, meilleur coach de Pro A l’an dernier, est annoncé à l’ASVEL.

25.03 Au fur et à mesure des semaines, un départ de la JDA Dijon du coach Jean-Louis Borg apparait comme de plus en plu inéluctable. Entre déclarations sybilines sur son exaspération quant au manque de moyens financiers ou bruits de couloir, celui-ci ne semble plus faire de doute même si le meilleur coach de Pro A possède encore une année de contrat. Mais la récente déclaration fracassante de son président Michel Renault au micro de France Bleu Bourgogne (relayé par le site BeBasket) pourrait bien être le coup de grâce.

« Il ne faut pas remettre toute les fautes  sur les joueurs. Il ne faudrait pas oublier que c’est lui qui doit les préparer. Il ne se met plus en colère. Sur le banc, il y a quelque chose qui ne va pas. Ou alors il prend des calmants […]J’ai rendez-vous avec lui et son agent lundi en fin de matinée car on ne peut pas continuer comme ça. Il y a du monde qui est libre alors qu’il a un contrat jusqu’en juin 2016. Ce n’est pas difficile : il nous doit son contrat ou alors si on fait un petit effort, il nous doit financièrement une certaine somme. Il faudra bien que le club qui va le reprendre nous paye, c’est tout ».

La fin de saison de Dijon pourrait bien être aussi longue sur le terrain (série de sept défaites consécutives en championnat) qu’en coulisses.

 

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.