Jean-Luc Monschau : « Il n’y a pas d’impasse à faire »

Alors que le SLUC et la SIG s’apprêtent à se jouer deux fois en une semaine, le technicien nancéien n’entend pas brader le match de Coupe de France.

Pas forcément un objectif majeur des clubs, la Coupe de France prend souvent le risque d’être bradée ou utilisée comme un match d’entrainement. Dans le cas de Strasbourg et Nancy, il y’a en plus la particularité de voir les deux formations se rejouer lors de la prochaine journée de championnat. De quoi élaborer une stratégie particulière pour Jean-Luc Monschau.

« Il n’y a pas d’impasse à faire. Cet enchaînement peut nous préparer aux play-offs, avec des ajustements effectués entre les deux matches. La première rencontre servira de référence et de base de travail, ce qui rendra la deuxième encore plus intéressante » explique-t’-il ainsi dans les colonnes de « L’Est Républicain ».

Car d’un côté comme de l’autre, les bouleversements d’effectifs ont été nombreux et le collectif est encore en construction plus ou moins avancée.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.