Jean-Luc Monschau : « Les garçons se sont bien battus »

L’entraineur lorrain a loué les valeurs de courage de son groupe.

Un pas vers le maintien ?

« Il y’a un pas effectivement mais je n’ai pas envie de tirer des conclusions. On a besoin de victoires sans doute encore plus que Paris même si Paris ne joue pas pour les mêmes enjeux. Les garçons se sont bien battus. Alors on peut sans doute se reprocher d’avoir perdu beaucoup de balles. Mais il faut bien se rendre compte que Paris est le spécialiste de la balle volée. Paris a renversé énormément de matchs en piquant des balles en Coupe d’Europe, un écart de dix points à quelques minutes de la fin c’est peu . A la fin, les lancers-francs ont été extrêmement précieux pour garder Paris à distance. Si on ne les avait pas mis, le match aurait pu basculer leur capacité à voler des ballons. Ce qui a fait basculer le match c’est notre différentiel d’adresse à trois points qui nous a permis de prendre le large en particulier dans le troisième quart-temps ».

 

Une équipe qui n’a rien lâché

« L’envie on la montre à chaque match. Si cette équipe a traversé des moments difficiles, des frustrations de match perdu de peu, ça n’est jamais par défaut d’envie. Maintenant je ne dirais pas que Paris n’avait pas envie parce que Paris a joué pour les playoffs. Je crois qu’ils ont joué leur jeu avec des joueurs très difficiles à arrêter. On tient Paris à 70 points et c’est quand même important quand on joue en déplacement. On a perdu des balles mais globalement Paris, lui, en perd entre onze et douze et je dirais que nos efforts défensifs ont également provoqués des pertes de balle pour Paris. La première mi-temps était un peu curieuse avec beaucoup de pertes de balle. Les deux coachs on va avoir des regrets mais je dirais que la pluspart était des balles piquées par l’adversaire qui forçaient l’autre à faire l’erreur ».

 

Peur sur la fin de match ?

« Il y’a des raisons d’inquiétude. Deux fois on avait le rebond défensif, la balle nous échappe, Paris marque. On ne sait pas pourquoi elle nous a échappé. On avait bien défendu, on avait bien cadenassé le rebond.Ce sont des petites choses qui peuvent faire basculer le match. Heureusement on a été vigileant sur les trois points adverses qui auraient pu ramener plus vite Paris ».

 

Un  match satisfaisant

« C’est maheureux à dire vu la position dans laquelle on est. J’ai toujours respecté l’effort que font les joueurs. Je l’avais mis en avant lors de nos défaites. Aujourd’hui (hier), ça n’était pas notre meilleur match. Mais on a très très bien joué contre Chalon la semaine dernière sauf qu’à l’arrivée on ne gagne pas. On n’est plus au stade où on peut se contenter de bien jouer. Si on ne gagne pas derrière. Il n’y a que les victoires qui comptent pour nous à ce moment-là de la saison ».

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. Yoyo

    SOMMERVILLE NUL SUR CE MATCH ET PERSO

    HEUREUSEMENT Y A DIABATE TOURRE ET MARQUIS

    SINON JEAN LUC IL FAUT REVOIR L'ATTAQUE DE LA ZONE PRESS

    NIVEAU BENJAMIN !!!

    IL FAUT ÉVITER DE DRIBBLER ET DE SHOOTER TROP VITE