Jean-Manuel Sousa : « Ce n’est pas simple »

Le technicien choletais est revenu sur les difficultés actuelles de son équipe.

Actuel 11e de Pro A, Cholet ne compte qu’une victoire de retard sur le huitième. Rien n’est donc encore perdu pour les playoffs, une des ambitions du club. Car après la non-qualification pour la Leaders Cup, le club des Mauges se doit de terminer dans les huit premiers histoire de sauver une saison bien moribonde jusque là. Interrogé par Le Progrès, Jean-Manuel Sousa, arrivé lors de la dernière intersaison, est revenu sur ces désilusions et le cas Rudy Gobert.

« Ce n’est pas simple. Je suis arrivé à la fin du mois de juin dans un club où il  n’y avait pratiquement plus de Français sous contrat. Nous avons décidé de  reconstruire autour de Rudy, de l’accompagner dans son développement, mais lui  veut absolument aller en NBA […] Nous sommes capables de faire de très bonnes choses mais de beaucoup moins  bonnes dans le même match. Nous n’avons pas trouvé le meneur de jeu capable de  stabiliser l’équipe » (Le Progrès).

En cas de défaite, les doutes referaient surface à n’en pas douter d’autant que la semaine prochaine CB aura fort à faire avec un déplacement sur le parquet du PL.

Tags : ,
Comments

Commentaires (3)

  1. GW

    C'est moi où il remet la faute sur Gobert ?

    Waaaa le mec ! C'est la faute d'un joueur de 20 piges, sur qui il ne comptait presque pas à son arrivée…

    Et comment reprocher à un mec qui est annoncé dans le top 20 NBA de partir ? D'ailleurs si Rudy restait une saison de plus, comment pourrait il le faire au CB, vu que le challenge sportif ne suit pas ?

    On dirait les dirigeants aigris de l'ASVEL qui critiquait le départ de Leo Westermann alors qu'ils n'étaient meme pas foutus d'accrocher les playoff et donc de lui proposer de jouer l'Europe…

  2. London

    C est vous… On ne doit pas lire la même chose. En tous les cas on m à rapporté que hier les plus ridicules ont été les supporters de Cholet. Et que gobert n à surtout pas été au niveau d un futur drafté. Un futur Petro ou Ajinca dans l univers de la NBA