Jeremy Nzeulie « C’était vraiment très facile d’intégrer Boris Diaw »

Jeremy Nzeulie profite des conseils de Boris dans son nouveau rôle.

Ancien espoir prometteur de la JSF Nanterre, Jeremy Nzeulie a été repéré par Claude Bergeaud qui a confirmé son recrutement à la JSA Bordeaux lors du TP Camp l’été dernier. Après la 2e journée de championnat, la nouvelle recrue de la JSA revient sur la première défaite de Bordeaux, son transfert et l’arrivée de Boris Diaw au sein du groupe.

BasketActu : Qu’est-ce qui aurait pu vous permettre d’inverser la tendance face au Portel lors de cette 2e journée ? 

Jeremy Nzeulie : Je ne vais pas te mentir, il n’était même pas question d’inverser la tendance. C’est plutôt nous qui dominions. Le fait est qu’on a trop été dominé au rebond en fin de match. Si on  avait un peu plus bloqué les rebonds, c’est sûr qu’on aurait gagné le match parce qu’ils nous prennent je ne sais combien de rebonds offensifs en fin de rencontre. C’était des rebonds hyper importants et je pense que c’est ce qui nous coule au bout du compte.

BasketActu : Quels ont été les mots du coach dans les vestiaires après ce premier revers de la saison ?

JN : Claude nous a dit en gros qu’il était relativement content de notre première mi-temps. En seconde mi-temps, le problème c’est que l’on n’a pas continué à jouer. On a cherché à garder le score car à la mi-temps on était à plus 10 au lieu d’être agressifs et de vouloir marquer. Et comme j’ai dit on a été beaucoup trop dominé au rebond.

BasketActu : Qu’est ce qui t’a poussé après Nanterre à opter pour la JSA ? Est ce une manière de prendre ton envol ?

JN : À l’issue de ma saison à Nanterre, j’avais fait quelques matchs intéressants en Pro B. Je me suis donc dit plutôt que de forcer le truc et de me battre pour trouver du temps de jeu en Pro A, j’ai pensé que c’était mieux de chercher un club en Pro B avec un coach qui aurait l’intention de me faire jouer pour pouvoir m’aguerrir et par la suite pourquoi pas revenir à Nanterre. Mais au-delà de tout ça, ce qui était vraiment intéressant dans le projet de Bordeaux, c’est qu’ils comptent me former au poste de meneur. Et pour un joueur de ma taille de me diriger du poste 2 au poste 1, c’est beaucoup plus intéressant. Comme tu sais dans le basket, tous les ailiers sont 2, alors que des « combo-guards » c’est déjà plus rare, donc pour la suite de ma carrière, c’est vraiment un plus ! Enfin, le fait que ce soit Claude Bergeaud a été décisif. Je sais qu’il a beaucoup de choses à m’apprendre.

BasketActu : Quelles sont les attentes du coach te concernant ?

JN : On en n’a pas vraiment parlé mais je vois comme il est. Dès le début, il m’avait prévenu qu’à l’entrainement je serais toujours 1. Je pense que c’est pour assurer ma progression, et jusque là, il m’a toujours fait joué en 1 en match. Je pense que c’est comme ça que je vais m’aguerrir plus vite plutôt que de me faire alterner deux postes. Au moins, là je suis à fond dans mon rôle.

BasketActu : Comment est-ce que les joueurs ont réagi lorsque Boris a été confirmé pour évoluer avec vous ?

JN : Ça faisait un moment que cette information tournait. Je ne vais pas te mentir, on n’y pensait pas vraiment puisque le coach n’avait pas mis cette idée en avant. A la vue de la manière dont on s’entrainait et comme on s’est préparé, on n’était pas dans l’idée où Boris devait nous rejoindre. Après les médias et les personnes externes nous en parlaient beaucoup. Du coup, c’était dans un coin de nos têtes. Ce n’était pas non plus une grande surprise pour nous. Comme Boris est quelqu’un dont le type basket est très intelligent, c’était vraiment très facile de l’intégrer avec nous. Ça s’est fait sans aucun problème.

BasketActu : Est ce que sa venue boost le groupe, où est ce que les joueurs sont intimidés par sa présence ?

JN : Ben, il faut dire qu’il y a beaucoup de joueurs de l’équipe qui le connaissaient. Je ne pense donc pas qu’il y en ait eu beaucoup qui aient été intimidés. Je pense que ça a généré un coup de boost, mais parfois comme le coach l’a dit, on le regarde un peu jouer. On va dire qu’il y a du bon et du un peu moins bon, mais ça va venir avec le temps.

BasketActu : On t’avait vu déjà proche de Boris au TP Camp Festival, est-ce qu’il te conseille dans ton nouveau club ?

JN : Oui, c’est vraiment un bon gars car il m’aide beaucoup, il me donne beaucoup de conseils car il a vraiment une très bonne connaissance du basket. Justement, c’est une des choses qui m’a le plus impressionné chez lui. Il m’aide le plus possible. Sinon, je ne le connaissais pas énormément, je l’avais déjà croisé deux, trois fois ce qui a facilité notre relation et mon intégration dans l’équipe.

BasketActu : Quelles sont les ambitions de la JSA ?

JN : Le plus important pour nous, c’est le maintien. Après, on verra ce qui va se passer, s’il faut viser plus haut ou faire des ajustements.

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.